Les  Infos
Roue Libre

Accueil

Les Cyclos

Pasly

Les Activités
Les Photos

Les Infos

                





 

  
Compte rendu des sorties et entraînements
Année 2015
Cliquer sur le titre         => Année 2014
                           => Année 2013
                                        
                                  



- Sortie du dimanche 27 décembre 2015 - Ambleny
- Sortie du dimanche 13 décembre 2015
- Randonnée du dimanche 6 décembre 2015 - Téléthon Belleu
- Sortie du dimanche 22 novembre 2015
- Sortie du dimanche 15 novembre 2015
- Sortie du mercredi 11 novembre 2015
- Sortie du dimanche 8 novembre 2015
- Sortie du dimanche 1er novembre 2015
- Sortie du dimanche 25 octobre 2015
- Sortie du dimanche 18 octobre 2015
- Sortie du dimanche 11 octobre 2015
- Les Courmelloises - rando et sortie club du 4 octobre 2015
- La Cherizienne contre la montre par équipe du 4 octobre 2015
- Sortie du dimanche 27 septembre 2015
- Sortie du dimanche 20 septembre 2015
- Pique nique - Les Faux de Verzy - 13 septembre 2015
- Sortie du dimanche 6 septembre 2015
- Sortie du dimanche 30 août 2015
- Sortie du dimanche 23 août 2015
- Sortie du dimanche 16 août 2015
- Sortie du dimanche 9 août 2015
- Sortie du dimanche 2 août 2015
- Sortie du dimanche 26 juillet 2015
- Sortie du dimanche 19 juillet 2015
- Sortie du dimanche 12 juillet 2015
- Sortie du dimanche 5 juillet 2015
- Randonnée du dimanche 21 juin 2015 - Chavigny
- Sortie du dimanche 14 juin 2015
- Sortie du dimanche 7 juin 2015
- Randonnée du dimanche 31 mai 2015 - Le Charmel
- Sortie du dimanche 24 mai 2015
- Randonnée du dimanche 17 mai 2015 - Ambleny
- Samedi 16 mai 2015 - La flêche de Wallonie
- Randonnée du jeudi 14 mai 2015 - Vorges - rando pour Curie
- Randonnée du dimanche 10 mai 2015 - Villers Cotterets
- Randonnée du vendredi 8 mai 2015 - Soissons randonnée du Vase
- Randonnée du 26 avril 2015 - Belleu
- Sortie du dimanche 19 avril 2015 et VTT les monts de Missy
- Sortie du dimanche 12 avril 2015 - départ Paris Roubaix
- Sortie du lundi 6 avril 2015
- Sortie du dimanche 5 avril 2015
- Sortie du dimanche 22 mars 2015
- Sortie du dimanche 15 mars 2015
- Sortie du dimanche 8 mars 2015
- Sortie du dimanche 1er mars 2015
- Sortie du dimanche 15 février 2015
- Sortie du dimanche 8 février 2015
- Sortie du dimanche 1er février 2015
- Sortie du dimanche 25 janvier 2015
- Sortie du dimanche 18 janvier 2015
- Sortie du dimanche 11 janvier 2015
- Sortie du dimanche 4 janvier 2015
-

Sortie du dimanche 27 décembre 2015- Ambleny

Hommage à Fabrice Praud .

En cette douce matinée de fin décembre, rendez-vous  était exceptionnellement fixé à 8h30 au pont de Pasly afin de se rendre à Ambleny pour rendre hommage à Fabrice Praud, qui nous a brutalement quittés lors d’une épreuve de cyclocross organisée dans le secteur. Les cyclos de la Roue Libre se devaient d’être présent, ce fut le cas..

En fait, près de l’église d Ambleny, ce ne sont pas loin de 300 cyclos qui ont répondu positivement à l’invitation du Président de l Ecva Xavier Michel, toute la famille vélo du Soissonais uni pour un seul et même but : l’au revoir est solennel.

Le but ici n’est pas de s’éterniser sur la sortie de 60km qui a été organisée par le club local, la seule chose que l’on puisse dire, c’est que par moment, la ballade ne fut pas aussi tranquille qu’annoncée au départ.

A la fin de la randonnée, une collation a été offerte, dernier moment de recueillement  avant de reprendre la route pour regagner le pont de Pasly. Au final, un très bel hommage rendu à Fabrice Praud ainsi qu’a toute sa famille et ses amis de l’entente cycliste de la Vallée de l’Aisne.

        Jean Louis




Sortie du dimanche 13 décembre 2015

Ça se sent, c’est la fin de l’année et beaucoup de cyclos de la Roue Libre sont entrés en hibernation, néanmoins nous sommes 4 courageux dans les starting blocks pour une petite sortie cool.

Les présents : Fernando, les deux Bernard et moi-même, de retour après un mois d’absence.

Je n’oublie pas Francis qui a préféré en découdre avec les cyclos du pont pour une sortie à 30 de moyenne.

Pour notre petit groupe, pas de circuit  prévu la veille, le vent étant de Sud-ouest, nous prenons ainsi la direction de Vic.

Le départ est tranquille, on évite de se faire trop du mal, le temps des performances est révolue depuis quelques semaines.

A la sortie de Bitry, un moment de flottement, ma roue avant quitte la chaussée et se bloque dans une ornière, résultat je chute devant Bernard Lag, celui-ci parvient à m éviter en roulant sur le bas-côté. Bon plus de peur que de mal, nous repartons assez vite mais me retrouve assez rapidement bien seul. En fait, Bernard a crevé de l’arrière, son embardée pour m éviter y est sans doute pour quelque chose. La réparation est rondement menée, finalement ce petit contre temps aura servi à Fernando et Bernard Leduc pour se restaurer.

A Cuise la Motte, direction la vallée du Vandy, on contourne les coups de fesses, entretemps le soleil semble vouloir percer quelque peu cette tristounette grisaille…

Il faut bien rentrer et pour cela direction Mortefontaine et la bosse du même nom, Fernando accompagne Bernard Leduc dans l’ascension  mais nos deux amis resteront à distance respectable de Bernard Lag et de moi-même, le rassemblement se fait du coup assez vite.

Retour par Ambleny et Fontenoy, dans la vallée de l’Aisne, au loin, il nous semble reconnaitre le groupe de Claude Taramini, nous mettons les bouchées doubles pour effectuer la jonction que nous parviendrons à faire à la sortie de Pommiers. Durant ce run, le compteur n’a cependant pas dépassé les 30km/h (impossible de rouler plus vite, pour ma part, j’étais au taquet…..).

Au pont, une évidence, nous étions tous satisfait de cette sortie de fin d’année : 72km,  une moyenne raisonnable (24.4, si, si….) et des conditions météos encore bien sympathiques pour une mi-décembre.

 Jean Louis

 Haut de la page

 



Randonnée du dimanche 6 décembre 2015 - Téléthon Belleu

Cette année encore un groupe d’une quarantaine de cyclo s’est retrouvé à Belleu à l’occasion du Téléthon. Une dizaine de cyclo représentaient la Roue Libre 5 avaient choisi la route et 5 le VTT.

Pour la route, les présents : Jean Pierre, bernard, pierrot, Fernando et moi

Nous sommes partis par Chaudun, Longpont, Corcy, St Rémy Blanzy, Hartennes et retour par la vallée de la Crise

Une sortie tranquille, le rythme s'est un peu accéléré sur la fin

Bernard

Pour le VTT, les Présents, Christian, Jacky, Franck , Fabien et moi.

Notre ami Marcel nous emmène sur l’ancienne voie ferrée jusque Fontenoy pour revenir par Osly Pommiers, une petite bosse au cimetière et retour sur Pasly.

La balade est sympa par une météo plutôt agréable.

Au retour tout le monde se retrouve dans le club house du CC Belleu autour d’une boisson chaude et d’une petite collation.

Mais l’heure n’est pas aux exploits sportifs, l’important est notre objectif à tous, apporter quelques piécettes pour cette grande cause qu’est le Téléthon. Patrick en profite pour annoncer qu’il a reçu 315 € pour la bonne cause.

JMD

 Haut de la page



Sortie du dimanche 22 novembre 2015

Peu de monde ce dimanche matin à 8h45 au pont.
Quatre  guerriers à VTT avaient répondu présents : Françis, Bernard Lag, notre ami Flavien et moi-même, il faut dire que le temps n'était pas très encourageant, mais bon !

Donc départ à 8h45, après avoir parcouru au moins 300m, devinez quoi…eh ben le soleil est apparu et ne nous a pas lâché une seconde durant cette sortie, j’espère que ça vous fait un peu ch…, c’est comme ça.

C’est ainsi  que nous avons roulé avec la joie, la bonne humeur et LE SOLEIL (même un peu chaud par moment). Nous avons repris une partie du 45 km VTT de notre manifestation du mois de juin, cad Pommiers, Osly, Vauxrezis, Chavigny, Leury, Clamecy, Braye, Les Hauts de Crouy et retour Pasly par le Haut également, soit 37 km pour un retour à 11h30.

Sortie très agréable, ENSOLEILLEE et sans difficulté, avons pris un bon bol d’air.

 Je vous souhaite à tous une excellente semaine.

Jacky

 Haut de la page



Sortie du dimanche 15 novembre 2015

La Roue Libre est de nouveau  bien représentée pour cette sortie dominicale. Apres le rassemblement de l’Armistice au wagon de Rethondes, place à une randonnée plus traditionnelle.

Le vélo de route est de nouveau la monture choisie par l’ensemble de l’équipe soit 11 cyclos au total : Jean Marc, Christian, Jean Pierre, Jean Paul, Francis, Fernando, Patrice, Gilles, Philippe, Bernard Lag et moi-même. Dominique sera aussi des nôtres. 

Ce matin au menu : 73km, un peu de bosses mais surtout un bon vent de Sud-ouest, un vrai temps d’automne mais le temps est sec ne nous plaignons pas !

25 km de plat dans la vallée de l’Aisne mais avec ce vent, ce début de sortie est sportif. Les relais se mettent en place et tout le monde apporte sa pierre à l’édifice. Quelques cyclos, malgré leur bonne volonté, ont du mal à respecter la marche établie, il faudra réviser pour les prochaines sorties.

Jean Marc nous quittera à Cuise la Motte, son retour par vent favorable se fera sans heurt. Pour nous autres, il faut regagner le Mont Barny. Gilles prend quelques longueurs avant d’être rejoint par Patrice et moi-même. C’est dans cet ordre que nous atteindrons le sommet. Petite pause avant de plonger sur Pierrefonds, la vue sur le château est comme de coutume sympathique.

Un peu de vent favorable pour regagner Chelles et le Vandy , puis une petite nouveauté pour regagner Taillefontaine, une petite route longeant le coteau dont les pentes sont assez régulièrement au-dessus de 10% puis un long faux plat montant interminable . Une nouveauté diversement appréciée par tout le monde, ça peut se comprendre, nous sommes en fin de saison.

Dans les coups de fesses du fond d Essart, le groupe s’étire, quelques cyclos sont en difficulté, Dominique coince, Patrice et Bernard restent a ses côtés pour l’encourager. Pour Francis, ce passage délicat ne sera qu’une formalité, il revient en forme notre ami, c’est une évidence.

Le vent est maintenant favorable et à la sortie de Coeuvres, le premier pétard est lancé. Bernard sort la lance à incendie pour calmer la troupe, tout au moins jusqu’à Fontenoy pour permettre à tout le monde de rentrer a bon port.

A Fontenoy, les chevaux sont lâchés, Jean Pierre, Gilles et Dominique décrochent pour un retour un peu plus cool. Devant, les compteurs flirtent avec les  40km/h  et tout le monde prend un maximum de plaisir. Bernard décroche à son tour dans le coup de fesses de Pommiers et à l’approche du pont, Patrice de nouveau règle le sprint traditionnel devant un  Fernando à la fête et Francis qui avait mis la plaque pour l’occasion.

Petit bilan au pont, sous un beau soleil pour mettre un terme à cette nouvelle belle sortie automnale, qui s’est déroulée dans des conditions venteuses que nous n’avions pas connues depuis quelques temps.

Jean Louis 

 Haut de la page

 

Sortie du mercredi 11 novembre 2015 - Rethondes

11 novembre 2011, les "petits guerrier de la route" que nous sommes vont rendre hommage aux soldats de la grande guerre, direction Rethondes et son wagon de l’Armistice comme chaque année en ce 11 novembre.

Il fait doux, et la météo doit être bonne, le soleil doit nous rejoindre. Nous sommes très nombreux au pont de Pasly, un paquet de cyclo du pont et la Roue Libre bien représentée.

Bernard Lag, Christian, Francis, Ibrahim, Jacky, les deux Jean Pierre, Patrick, Patrice, Yves et moi. Sans oublier un revenant, Dominique.

Départ 8h30 derrière le Pont de Pasly, il ne faut pas louper le départ, dès les premiers tours de roue, la couleur est annoncée. Le rythme est régulier et assez constant, nous avons des métronomes devant, mais ça roule. C’est ainsi que les 35 premiers kilomètres sont parcourus à 28 de moyenne.

A l’arrivée à Rethondes il manque quelques cyclo de la roue libre, en effet dans le groupe une crevaison est annoncée, tout le monde s’arrête, à l’arrière un cyclo annonce que tout va bien, on peu rouler et c’est reparti. En fait Pierrot a percé et il a du réparer. Comme d’hab., Ibrahim s’y est collé et petite maladresse peut être mais quand il gonfle la chambre explose, nouveau démontage et beaucoup de temps perdu, temps qu’ils essayeront de combler en roulant à fond jusque Rethondes.

A Rethondes moins de monde qu’à l’accoutumé mais l’accueil est toujours le même, chocolat chaud ou vin chaud au choix du client.

La pose est sympa, on y retrouve Jean Michel avec son nouveau groupe de Belleu, ainsi que Thierry. On croise quelques copains, quelques mots, un bon moment de convivialité.

Le retour se fait avec le vent favorable, le rythme est un peu plus élevé mais reste régulier. Nous avons un équipier de choix en la personne de Bruno dit la plaque, copain de Fernando qui assure de longs relais.

Les compteurs montent gentiment et flirtent avec le 40 à l’heure. J’invite les costaud à ralentir un peu dans les coups de cul et c’est ainsi que nous rentrons tous ensemble sur Pasly en assurant une très belle moyennes, bien supérieure à celle de l’aller.

Encore une très belle balade dans une ambiance bien sympa et par une météo très agréable en ce jour de Novembre.

JMD

 Haut de la page



Sortie du dimanche 8 novembre 2015

Quelle belle matinée, un air de printemps en plein mois de novembre, une bonne bande de copains, un beau circuit dans des recoins sympas, que demander de plus ?

Pour commencer, le groupe Roue Libre affiche presque complet, ne manquera finalement que Franck Marchet, Jean Paul, et Jacky. Flavien est également la avec son Vtt. A préciser également le retour de Dany après 3 mois d’absence, enfin libéré de ses obligations professionnelles…

Nous voilà parti en direction du sud est suivant le circuit annoncé la veille : 80km autour de Fère en Tardenois, région sympa mais un peu vallonné…630m de dénivelé prévu aujourd hui.

Le brouillard n’est pas tout à fait levé, le départ se fait nez dans la brume, départ un peu plus rapide qu’a l’accoutumé, sans trop comprendre pourquoi. Dany a un souci : sa chaussure droite frotte constamment sur la manivelle de pédalier, problème mécanique ou plus sérieux, il est contraint a faire demi-tour a Bucy, au grand dam de notre ami , son retour , ce sera malheureusement pour une autre fois…

Pierrot est à l’ origine de la première pause technique à Sermoise, après seulement une quinzaine de kilomètres. Je vous laisse deviner la raison de cet arrêt providentiel, connaissant notre ami ça ne sera pas difficile à deviner.

Une allure un peu trop élevée contraint Jean Marc à modérer les troupes a l’approche de Braine. Sur ces portions roulantes, il est tentant de faire monter un peu les compteurs, mais il est nécessaire de garder un peu d’énergie sous la pédale, la suite de la sortie s’annonce plus corsée.

Saint Thibault, première difficulté du jour pour gagner Chery-Chartreuve, un long faux plat montant puis les pourcentages augmentent légèrement sans dépasser les 6%. J’ai l’avantage du terrain, je prends quelques longueurs avec Patrice et Gilles dans ma roue, c’est dans cet ordre que nous atteindrons le sommet. Derrière, Patrick n’est pas au mieux, il a du mal à trouver son souffle et des que ça grimpe, ça ne pardonne pas. Tout le monde l’attend au sommet afin de regagner la D967 tous ensemble. Ce sera le lieu choisi pour notre pause technique officielle.

La vallée a laissé place aux monts du Tardenois et là, il y a de la bosse ! Jean Pierre assure en patron dans la cote de Dole, Ibrahim n’est pas en reste non plus, Jean Marc reste auprès de Patrick qui n’est vraiment pas dans un bon jour…

Un secteur entre Mareuil et la route de Fère donne l’opportunité à Christian et Ibrahim de faire monter les compteurs. Derrière, le groupe s’étire, il faut se protéger, le vent est bien présent, mais celui va vite devenir favorable et faciliter notre progression.

Nouvelle difficulté en sortant d Arcy sainte Restitue, Gilles se met aux avants postes et finira seul au sommet, Patrice et moi-même avons démarré trop tardivement. Pierrot va bien, il ne finit pas très loin derrière, Fernando et Patrick fermeront la marche à l’issue de l’ascension, l’essentiel est de ne jamais laisser un copain en difficulté seul à l’arrière du groupe, rassemblement des troupes au moment de regagner Launoy. Gilles porte une nouvelle estocade dans le coup de fesses de Droizy, c’est court mais les pourcentages sont sévères et ça fait mal aux pattes arrière.

Le plus dur est derrière, dans la descente sur Aconin, les spécialistes se font plaisir, on voit ainsi Jean Marc aux avants postes, le retour sera relativement tranquille, mis à part quelques escarmouches entre Courmelles et Vauxbuin, notre petit groupe se sépare dans Soissons, quelques cyclos regagnent le pont pour un petit bilan, les jambes sont douloureuses mais au vue de la physionomie de la sortie de ce matin, il n y a absolument rien d’étonnant.

Le thermomètre affiche une petite vingtaine de degrés, pour un 8 novembre, c’est exceptionnel ! 

Le parcours du jour :

http://www.openrunner.com/index.php?id=4604956

Jean Louis  


 Haut de la page



Sortie du dimanche 1er novembre 2015
Route

Nous somme 12 ce matin pour écrire cette nouvelle page route du club :

Christian, Fernando, Francis, Gilles, Ibrahim, les deux Jean Pierre, Patrice, Patrick, Philippe, Léo et moi.

Le vent est au nord est, Gilles nous improvise un parcours qu’il estime à 75 km, autan le dire de suite, il faisait seulement 72 km, LOL, pas mal pour une impro.

Nous prenons la direction de Margival, la côte de Laffaux que nous montons groupés et la parallèle à la RN2 pour rejoindre le Chemin des Dames. Le rythme est tranquille, en cette fin de saison personne ne semble souhaiter en découdre, il faut dire que les niveaux de forme dans le peloton sont très différents.

La brume nous accompagne depuis ce matin et elle reste présente sur le plateau, le soleil qui nous était promis n’arrivera que plus tard dans la matinée.

A Bourg et Comin nous  longeons la vallée de l’Aisne, le rythme s’accélère légèrement, au avant postes des cyclos qui avaient été discrets depuis quelques temps, Ibrahim, Patrice qui ont plaisir à retrouver l’équipe.

Vailly sur Aisne, flèche à gauche vers Chassemy, nous coupons la route à deux cyclo du pont Sébastien et son compère qui nous accompagneront sur quelques kilomètres. Le profil de la route est assez favorable à l’accélération les compteurs montent, pour ma part j’observe le tout de la dernière place, je n’ai pas vraiment d’autre possibilité mais je suis très satisfait de pouvoir suivre avec un œil sur le compteur qui dépasse le 35 km/h.

Nouveau coup d’accélérateur le long de la sucrerie de Bucy avant un arrêt obligatoire pour réparer une crevaison sur le vélo de Fernando, c’est Ibrahim qui s’y colle de main de maître.

Au pont de Pasly nous retrouvons nos amis Vététistes heureux eux aussi de cette sortie qui se termine sous le soleil, en ce premier novembre c’est bien agréable.

JMD

 

VTT

Il y a du monde au pont ce matin, en même temps, le temps annoncé en ce dimanche de Toussaint est plutôt digne d’une fin avril ! Enfin, une fois que le brouillard se sera levé, pour l’instant au menu, c’est purée de pois….

Trois Vététistes pour ce matin : Jacky, Flavien et moi-même.

Nous prenons la direction du chemin de halage pour regagner Mercin et Vaux, première chute à mettre à mon actif, ma roue avant se coince dans une ornière, décidément, les dimanches se suivent et se ressemblent pour moi. Une nouvelle fois pas de bobos, mais un peu de boue, après tout ça fait partie aussi du jeu.

Première difficulté, la montée de la Louvière, technique dans sa première partie, dans la seconde c’est un peu plus roulant mais ça ne m’empêche pas de poser une nouvelle fois pied à terre. Cette fois ci, c’est le dérailleur arrière qui fait des siennes. Jacky m’attend, Flavien au sommet, pour qui la montée n’aura été qu’une formalité….

Plongée sur Mercin par la D942 puis remontée sur le plateau par le chemin de la Montagne. Jacky coince un peu, les petits écarts de la veille semblent rester dans les mollets. Nous attendons notre ami afin de regagner Vauxbuin par la voie des Anes. Grande prudence au moment de traverser la RN2, même si le soleil commence à percer, la visibilité est quasi nulle, la prudence est de rigueur.

Pause technique à proximité du cimetière de Vauxbuin, puis nous reprenons notre périple en direction de Courmelles. Jacky va mieux, la pause lui a fait du bien, il nous le fait savoir en appuyant un peu sur les pédales a l’approche du hameau de la Roche.

Remontée sur Berzy le Sec par le bois des Chanoines. Un troupeau de vaches semblent vouloir en décider autrement, postées au milieu du chemin. Mais pas téméraires pour un sou, elles regagneront leur pré aussi vite qu’elles l’avaient quitté. Sur le plateau, nous profitons du paysage, la vue sur les villages alentour est plus que sympa.

Nous longeons la voie ferrée sur plusieurs kilomètres afin de regagner Soissons, mais une dernière bosse est au programme. Remontée sur l’ancien terrain de bicross de Beauregard par le chemin de l’Orée des bois, Jacky et moi-même essayons d’accrocher les roues de notre jeune Flavien mais il a de sacrées ressources….Par endroits, des buches ont été posés en plein milieu du chemin, ceci pour prévenir l’invasion du site par les motos cross, bonne initiative, mais ça nous oblige à porter les vélos pour progresser…

Retour par le bois de Sainte Geneviève, la sente des Ecoles a Belleu et l’ancienne voie ferrée. Flavien nous quitte à hauteur de Chevreux. Jacky et moi-même décidons de regagner le pont de Pasly afin d’y attendre les copains routards. Ça n’a pas trainé ! A peine 5 minutes après notre arrivée, Ibrahim et Patrice réglaient le sprint final, comme si le scénario était écrit d’avance…

40 km à notre compteur, et toujours un certain plaisir à emprunter ces chemins de la région, de plus, sans trop de boue, en cette période de l’année, ça pourrait être bien pire. Alors ne boudons pas notre joie !

 Le circuit du jour : https://www.strava.com/routes/3590965

       Jean Louis

 Haut de la page

  


Sortie du dimanche 25 octobre 2015
VTT

Peu de monde au pont de Pasly en ce dimanche matin, le run and bike semble avoir drainé beaucoup de monde, dans le cas de la Roue Libre, nous sommes  10 cyclos, et les deux montures sont représentées.

Les Vététistes : Jacky, Christian, Flavien et moi-même.

Les cyclos : Bernard Lag, Philippe, Patrice, un invité, Michel et un revenant : Dominique.

Pierrot est quant à lui avec son VTT pour faire une sortie route. Un temps décidé à nous suivre sur les chemins, il choisira en dernier lieu de rester sur le bitume, malgré les souhaits de notre petit quatuor.

En l’absence de Jean Paul, je prends le commandement des opérations, direction Belleu et le sentier Nicaise. Première difficulté, tout le monde s’emploie à effectuer la meilleure ascension possible.

Les conditions météos sont bonnes, temps gris mais sec, nous ne sommes pas les seuls à en profiter, un groupe d’une trentaine de marcheurs prennent également notre direction. Un groupe aussi conséquent, c’est sympa pour le président qui le dirige.

Nous regagnons Billy, la descente par la Pierre qui tourne est technique, beaucoup de pierres, la prudence est de rigueur. Je prends une mauvaise trajectoire, je chute, heureusement du coté talus, c’est plutôt meuble, du coup, pas de bobos, nous reprenons la route.

Deux Vététistes font un petit bout de chemin avec nous, puis nous quittent peu avant le terrain de foot. Pour nous autres, nous remontons sur les vergers d Acy par la montée du Transbordeur, pente plutôt régulière, chacun monte à sa main, le rassemblement se fait au sommet.

Petite pause technique, Christian, qui a un impératif horaire, souhaite rentrer seul, nous l incitons à rester avec nous et d’un commun accord, décidons de raccourcir notre périple. Descente sur Acy le Bas, nous regagnons le circuit des Chouettes mais la présence de chasseurs ne nous incitera pas à trainer dans le coin très longtemps…

Le retour se fera par le chemin de halage depuis Venizel, Jacky en profite pour poser quelques mines sur ces kilomètres roulants, derrière ça fait mal, Christian et moi-même avons un peu de mal à suivre. Mine de rien, dans ces conditions, en termes d’effort, le VTT vaut largement la route.

Christian et Flavien coupent a court à la halte fluviale, il est 11h20, contrat largement rempli, Noëlle aura un coup de main pour mettre la table.

Un gentil Jacky me propose de laver son vélo chez lui avant de regagner le pont de Pasly, la rando a été sympa sur ces chemins toujours aussi grisant à emprunter. 38 kilomètres, une matinée une nouvelle fois fort agréable.

Je laisse soin aux routiers de vous raconter leur sortie, qui a probablement été riche en anecdotes. En même temps , la Roue Libre ne laisse jamais la place à l’ennui .

    Jean Louis

Route

Nous étions 5 ce matin avec les vélos de route à 8h45 (nouvelle heure) - Philippe, Patrick, Patrice, Dominique et moi

Quelques cyclo de Belleu arrivent au pont au moment où nous partons, on fera quelques kilomètres ensemble

On arrive à Attichy, c'est la brocante : décidément, les Week-end se suivent et se ressemblent

à Cuise la Motte, on prend la direction de Pierrefond et on fait la pose technique juste après la côte

Ensuite, c'est le retour par Mortefontaine et Couvres.

Les Compteurs n'affichent que 60 kms, alors on décide de rallonger un peu par ST Pierre Aigle et Verte Feuille

On arrive à Soissons vers midi après avoir fait 80 kms.

Bernard

 Haut de la page

Sortie du dimanche 18 octobre 2015

Route

Nous étions 10 ce matin avec les vélos de route à s'élancer sur le circuit proposé par Gilles la veille. La température n'est pas très élevée (6°), le temps est gris, mais il ne pleut pas.
Les présents : Jean Pierre, Pierrot, Patrice, Patrick, Fernando, Christian, Philippe, Michel (retraité de Baxy) et les deux Bernard

Nous partons donc en direction du Nord-Est sur le parcours N°6.
http://jm.debove.pagesperso-orange.fr/Cartes_nord_est/carte06.html

L'allure n'est pas très rapide. Après la côte de Chavigny les organismes sont chauds, tout va pour le mieux.
Quelques hésitations au niveau de la route à suivre : notre chef parcours n'est pas là, mais Chritian a la carte dans sa poche

On fait la pose technique peu avant Pinon (5mn d'arrêt)

A Anizy-Pinon, c'est le bazar : la brocante s'est installée au centre ville, la route est barrée. Il faut alors se faufiler entre les voitures pour passer.
La deuxième difficulté arrive après Chavignon. Tout le monde monte à son train et le regroupement se fait en haut de la côte (Vaudesson).
Nous sommes de retour à Soissons vers 11H45. Chacun est satisfait de sa matinée malgré l'absence de soleil

Bernard

VTT
Il y a du monde dans les rangs de la Roue Libre en cette matinée automnale, les cyclos routes sont les plus nombreux.
Je laisse soin aux routiers de raconter leur périple, pour ma part, je vais vous parler de notre petite sortie VTT.

Cinq au rapport pour une rando de 45 km sous les ordres de notre chef parcours Jean Paul : Franck, Jacky, Francis, un petit jeune, Flavien, et moi-même. A noter au passage que Francis revient dans les rangs après deux mois d’absence, dans la poitrine ça risque de cogner un peu…
Direction le chemin de halage pour regagner Pernant et la montée du chemin des Houilles, une alternative au roc Potier. A l’approche du village, petit moment d’inattention, ma roue avant se prend dans une ornière, petite chute mais avec l’humidité, les bas cotés sont relativement mous, pas de bobos, nous continuons notre périple dans la joie et la bonne humeur. 
La première difficulté se présente devant nous et pour maintes raisons, tout le monde posera au moins une fois pied à terre. Soit l’humidité qui nous fait perdre notre adhérence, soit des mauvais choix de trajectoire. N’allons pas nous plaindre, dans l’ensemble, les chemins choisis par Jean Paul seront plutôt praticables, avec ce qui est tombé durant toute la semaine, les conditions auraient pu être bien plus délicates...Dans les descentes, prudence tout de même, les cailloux détrempés sont aussi dangereux que du verglas….

Sur l’ancienne voie ferrée, Franck et Jacky font un peu parler la poudre, dans des secteurs ou il faut un peu de puissance, je suis un peu à la peine et reste dans les roues de mes compagnons. Francis est aussi dans le rouge, quoi de plus normal, il est à l’initiative de la pause technique que nous effectuerons sur la Chaussée Brunehaut. Cet arrêt providentiel lui permettra de souffler un peu, tout au moins récupérer un peu de force pour le retour.

Francis, Jacky et Franck coupent a court a Berny Rivière et rentrent par la route, c’est à trois que nous poursuivrons notre périple. Nouvelle difficulté a l’approche de Fontenoy pour regagner le fond du Guesot.  L’ascension est sympa, entre coups de fesses et épingles, et la vue au sommet sur les carrières de Confrécourt est prétexte au recueillement…

Le retour se fera le long des étangs de Courtil, tout en faisant un peu de route afin d’éviter les chemins les plus boueux entre Fontenoy et la Mentonne, puis par le chemin de la Sablière entre Pommiers et Pasly.  Ce dernier tronçon donnera l’occasion à notre petit jeune de nous montrer qu’il en avait encore sous la pédale à l’approche du pont.

45km au total, Jean Paul et moi-même restons au pont de Pasly quelques instants, espérant voir les copains de la route, mais finalement nous n’aurons vu personne.

Les vélos sont maculés de boue, il faudra sortir le jet d’eau pour nettoyer tout ça, mais la sortie aura été plus que sympathique.

 Jean Louis 

 

 Haut de la page

 

Sortie du dimanche 11 octobre 2015

Une belle sortie automnale.

La randonnée VTT de Chavigny initialement prévue ce jour a été annulée. En conséquence, le vélo de route est la monture choisie majoritairement ce matin. Jacky en a décidé autrement, celui-ci optera pour une sortie VTT avec le groupe Fossé.

Le groupe est nombreux en cette matinée,11 cyclos vont braver des températures fraiches , malgré une luminosité plus que correcte : Christian , les deux Bernard , Gilles , Patrick , Léo ,  Philippe , Ibrahim , Patrice , Jean Paul et moi-même . Michel, un cyclo ami de Jean Pierre Domont qui a loupé le départ du pont de Pasly se joindra également à nous.

Un circuit a deux boucles pour ce matin, une première commune de 60km par le chemin des dames, la vallée de l’Aisne et Serches. A la suite de cette première partie, les plus affutés pouvaient poursuivre leur périple par la bosse de la ferme du Tonkin et rentrer par la vallée de la Crise, soit un total de 76Km.

La première difficulté commune est par conséquent celle de Laffaux, et il semble que les échanges de l’assemblée générale ont porté leurs fruits : départ modéré, vitesse de croisière dans l’ascension afin que tout le monde puisse suivre.

Sur le chemin des dames, les brumes sont provisoirement de retour, Bernard Lag, qui possède des lumières à  l’arrière de son vélo, est gentiment incité à rester en queue de peloton pour augmenter notre visibilité. Devant, ce sont Gilles et Christian qui assurent la plupart des relais. A l’approche de Braye en Laonnois, le soleil brille de nouveau, la descente sur le village du même nom se fait sans heurt, Ibrahim se prête même a une petite montée de compteur a la faveur des pourcentages les plus importants.

Pause technique le long du canal, le soleil brille de nouveau et le moment est fort agréable.

Une vingtaine de kilomètres de  vallée avant la seconde difficulté du jour et un vent favorable sont prétexte pour une petite partie de manivelle. Sous les coups de boutoirs de quelques cyclos, certains sont un peu à la peine, surtout dans les petits crinquets mais rien de bien dramatique. Tout le monde prend plaisir et savoure ce petit moment d’excitation.

Bernard Leduc souhaite raccourcir sa randonnée, a telle point qu’au rondpoint de la ferme de Quincampoix, il se trompe de sortie et prend la direction de la RN31. L’ensemble du groupe le rappelle, à la suite de cette bourde, notre ami ouvre son compteur dans le classement officiel Roue Libre/Gaston Lagaffe très largement dominé à ce jour par Bernard Lag…

Ciry Salsogne, la bosse du cimetière est connu du coin, des passages à 10%, chacun monte à sa main, Léo se sent pousser des ailes sur des terrains qui sont les siens. Derrière, Ibrahim et Bernard Leduc arrivent au château d’eau sans trop de misère , Patrice fait une belle montée et montre à l’ensemble de l’équipe et au plus grand bonheur de tous que ses ennuis de santé sont dorénavant derrière lui…

Gilles, Bernard Leduc et Jean Paul coupent a court à Serches, pour nous autres, nous voilà parti pour 15km supplémentaires. Et la curieusement, l’ambiance est moins studieuse, il fallait s’en douter. Mais il faut bien que tout le monde s’amuse.

Si la montée sur la ferme du Tonkin se fait chacun à son coup de pédale, sur le plateau, c’est Philippe qui fait monter les compteurs le premier. Dans la vallée de la Crise, Christian, Patrick, Léo et à nouveau Philippe maintiennent un train soutenu, enfin Christian porte la dernière estocade a la sortie de Rosières pour conclure un run qui aura duré une bonne dizaine de kilomètres.

A l’approche de l’arrivée, personne ne semble cuit, les sourires sont sur toutes les lèvres, une sortie dont le scenario aurait bien plu à notre président.

Pour les chiffres, 76km pour une moyenne de 26, la matinée a été une nouvelle fois fort sympathique.

  Jean Louis

 Haut de la page


Les Courmelloises - rando du 4 octobre 2015

Nous sommes 5 au départ de la randonnée VTT Les Courmelloises, nous avons opté pour le 35.

Il est 8h30 quand nous prenons le départ, Christian, Franck, Jacky et un petit jeune Fabien et moi. Le départ est sympa, du sous-bois assez technique et une bosse d’entrée de jeu. Il fait frais et le brouillard est de la partie, nous roulons tranquille.

Une descente, je suis à l’arrière du groupe et  apprécie le moment, un moment de distraction ou une mauvaise trajectoire, je chute lourdement. Tout le monde s’arrête, je me relève et compte mes abatis. Rien de cassé mais une méchante douleur dans le dos et le pouce droit qui a du rester coincé pendant la voltige, on repart, je ne suis pas gêné et prend de nouveau plaisir. Les descentes sont un peu techniques, de grosses pierres mais je suis devant maintenant et gère mieux mes trajectoires.

Nous sommes au tiers du parcours, la côte de Vaux est devant nous, un beau morceau, plus de 18 - 20% mais nous n’avons pas le loisir de regarder les compteurs, chacun à notre tour nous mettons pieds à terre.

Regroupement au sommet et direction Pernant pour une nouvelle bosse avec là aussi une belle pente mais négociée sans problème par notre petit groupe.

Nous arrivons à Pontarcher et Fontenoy, il faut traverser la nationale, pas simple avec ce brouillard, une grande prudence est nécessaire.

Le retour se fera le long de l’Aisne par Osly, Pommiers, à nuveau les berges de l’Aisne pour récupérer l’ancienne voie ferrée jusque Chevreux et final par la route,15 kilomètres de plat.

Un peu plus de 35 km au final et un bon moment de vélo, même si remettre le vélo sur le porte vélo n’est pas si simple,  il va falloir mettre un peu de poudre à perlimpinpin pour arranger tout ça.

JMD


 Haut de la page


Sortie route du club

5 au pont ce matin : Philippe, Bernard Lag, Ibrahim, Patrice et moi-même pour cette sortie route.

A la demande d'Ibrahim et de Patrice, nous décidons de ne pas partir sur le circuit prévu qui était un peu trop vallonné à leur goût.

D'un commun accord c'est la direction de Pierrefonds que nous choisissons.

au moment de démarrer le groupe de Belleu arrive, nous partons donc avec eux.

Finalement nous décidons de rester avec eux. nous montons sur Ressons, Montigny- Lengrain, Hautefontaine.

Toute cette première partie s'effectue avec un brouillard à couper au couteau. A hauteur de Vivières les 5 de la roue libre décident de quitter leurs amis Belleusiens qui roulent vraiment doucement. Nous rentrons donc par Villers, Fleury, Longpont, Chaudun. A noter que 3 cyclos de Belleu sont restés dans nos roues jusqu'à la fin. Notre ami Ibrahim nous a mis qq pétards... dans les descentes !

Au final notre sortie totalise un peu moins de 70 kms, elle a été assez décousue au départ puis plus rythmée sur la fin lorsque nous nous sommes retrouvés entre nous.

 
Gilles

 Haut de la page

 La Cherizienne contre la montre par équipe du 4 octobre 2015

Bel après midi pour la pratique du velo après les brouillards matinaux 

Arrive sur les lieux nous avons reconnu le parcours  en partie pour un échauffement de plusieurs kilomètres en attendant le départ.

À notre grande surprise, le vent n'était pas si favorable que ça et allait certainement nous gêner dans notre progression ce qui fut le cas.

Les premiers kilomètres sont avalés péniblement car il y a vent de face. Seulement sur la fin du parcours il est à notre avantage mais la fatigue se faisant ressentir dans les deux "grimpettes" avant l'arrivée nous font mal aux jambes. Nous finissons l'épreuve avec environ une moyenne de 34 au compteur. Et toujours autant de plaisir à souffrir sur le velo.

Une belle complicité entre nous. Merci encore une fois à Patrice de nous avoir suivis et encouragé. 

 Patrick

 

Bonsoir à tous,

Pour rebondir sur le mail de Patrick : effectivement la journée s'est très bien passée, le vent, le soleil et une bonne partie de manivelles. Une bonne moyenne de 34, je pense un peu plus pour Patrick qui est modeste... pour des non licenciés cela me semble correct, sachant que les 4 cinquièmes le sont. Nous sommes à notre place pour de modeste cyclo du dimanche.

Bonne soirée

 J-P


 Haut de la page


Sortie du dimanche 27 septembre 2015

8h au pont, le soleil n’est pas encore tout à fait levé, ça se sent aux bouts des doigts, ça pique un peu, mais la température va très vite remonter, pas d’inquiétudes sur la météo, pour cette dernière sortie de l’année à cette heure, les conditions seront sympathiques .

Nous sommes 10 Cyclo de la roue libre prêts à en découdre pour une dernière sortie d’un peu plus de 100km : Jean Marc, Christian, Jean Pierre, Pierrot, Bernard Leduc, Patrick, Léo, Philippe,  Franck et moi-même. Gilles attrapera les roues du groupe devant les Clemencins. Ca y est le groupe est constitué, en fait pas tout à fait…en haut de la première difficulté du jour (la montée sur la Neuville), un Scénic nous double et s’arrête, surprise c’est notre ami Bernard Lag il s’est fait amener par son épouse. Mais son vélo est crevé, réparation rapidement menée par notre ami assisté de Franck. 12 cyclos, tout le monde est là, nous voilà parti pour de bon.

Entretemps, la bosse de Neuville s’était monté à un rythme plutôt tranquille afin que personne ne décroche, ce sera moins le cas pour celle de Prémontré. Chacun montera à sa main, Léo semble en verve et prend quelques longueurs sur le reste du groupe. Au sommet, nouvel incident, c’est Patrick qui a des soucis avec sa cassette. A l’approche du mont Tortue, lieu choisi pour notre pause technique, il en profitera pour la resserrer avec l’assistance de Philippe. Deux contretemps, une évidence, nous ne serons pas rentrés pour midi…aux dires de notre Président : « c’est le bordel ce matin LOL « 

La descente du mont Tortue et l’occasion de se faire pleurer les yeux, il est difficile de regarder le compteur monter à 75 km/h sans donner un coup de pédale, profitant en plein des 14% sur cette descente quasiment rectiligne.

Bernard Leduc nous quitte à Fressancourt, courageux notre ami, c’est fois ci c’est en solitaire qu’il regagnera la capitale. Pour nous autres, direction Versigny et Montceau les Leups. La forêt de Saint Gobain a laissé la place aux champs de la plaine de Laon, la bise s’est également levée, nous voilà parti pour quelques kilomètres de galère.

Les relais sont mis en place, tout le monde participe à l’effort collectif et force est de constater que quand nous mettons nos forces au service de l’équipe, ça déménage plutôt pas mal à notre niveau. Ainsi, les compteurs, malgré le vent, flirtent régulierement autour des 30km/H. Jean Pierre est au taquet, un bon entrainement pour lui, il participera en effet à la Gentleman de Bichancourt la semaine prochaine.

Au moment de gagner la route de Valenciennes, le vent devient favorable. Christian souhaite que les compteurs ne s’envolent pas de trop sur cette portion roulante mais difficile d’imposer un peu de sagesse, c’est tentant d’appuyer un peu sur les pédales dans ces conditions. Bernard est aux abois : il a perdu ses lunettes ! Obligés de retourner sur nos pas, Gilles parviendra à remettre la main dessus, par chance, aucune voiture n’aura eu raison de sa monture. Une nouvelle gaffe de notre Gaston officiel mais la concurrence devient de plus en plus rude au sein du club dans ce  domaine.

La plaque est tirée depuis une quarantaine de kilomètres et finalement ce qui ne devait n’être qu’une formalité va en faire souffrir plus d’un dans notre groupe. Le coup de fesses de Bourguignon sous Montbavin fait grimacer quelques cyclos, Philippe reste auprès de Pierrot qui est un peu à la peine. Pour Gilles, tout va bien, il se permet même une petite accélération à l’approche du sommet. De toute évidence, le run dans la vallée de la Serre a laissé des traces. Le rythme se ralentit quelque peu pour permettre le regroupement à l’approche de Chaillevois.

C’est la montée finale par l’ancienne RN2 et la, advienne que pourra. Gilles, Christian et moi-même prenons quelques longueurs, le vent dans le dos aide pour une belle ascension. Derrière, c’est au tour de Jean Marc de coincer. Devin, notre président qui avait annoncé sa défaillance depuis Cerny les Bucy, mais surtout conscient de ses limites du moment, dès que les sorties approchent les 100km. Jean Pierre reste à ses côtés pour le soutenir. Entre le trio de tête et nos deux amis, chacun mène son combat sur le vélo, chacun a son rythme,  il est donc nécessaire de temporiser à hauteur des Vauxrains pour rassembler tout le monde.

Sur la parallèle, Christian et Patrick nous montrent qu’ils ont encore du jus en cette fin de sortie et font de nouveau parler la poudre, mais en même temps, le terrain s’y prête bien, bon revêtement et vent favorable. Une allure soutenue est maintenue jusqu’ à Bucy, de la jusqu’ au pont l’allure sera bien plus tranquille, personne ne souhaite en découdre davantage, la sortie a été belle mais difficile.  

Pour les chiffres, 105 km, une moyenne plus qu’honorable et un nombre de gaffes non négligeable. Celles-ci font partie du scenario que tout le groupe inscrit aux cours de ces sorties dominicales.

Le parcours du jour :

http://www.openrunner.com/index.php?id=5315776

Jean Louis


 Haut de la page


Sortie du dimanche 20 septembre 2015

Six degrés ce matin au pont, il fait frais et du brouillard mais ne boudons pas notre plaisir, ça devrait s’éclaircir dans les heures à venir.

Les dernières belles sorties de la saison, après le piquenique de Bernard la semaine dernière, place à une virée  plus traditionnelle. Départ pour 8h pour l’avant dernière fois cette année pour Christian, les deux JP, Fernando, Patrick, Philippe,  Bernard Leduc, Jacky, Franck avec son VTT et moi-même. Se joindront à nous pour l’ensemble de la sortie Léo, Julien et Damien, ainsi que nos amis bucycquois Roger, Christophe et Olivier sur les 20 premiers kilomètres  (ca faisait longtemps pour le dernier cité…).En plus, quelques cyclos du groupe du pont ayant loupé le départ des fous du guidon, ce qui fait au départ une bonne vingtaine de cyclos.

Départ le nez dans la brume, dans la vallée de l’Aisne, c’est coutumier mais les conditions météos de ce matin nous rappellent le fait que l’automne n’est plus très loin…

Jacky et moi-même prenons le commandement des opérations puis très vite, les bucyquois sont aux avant-postes et là l’allure monte d’un cran. Ce rythme élevé persiste jusqu’à Bitry, à ce moment, les premières pentes de la matinée font exploser le groupe. Un petit groupe se détache à l’avant, nous ne le reverrons plus de la matinée. Nos trois jeunes, d’abord dans les roues de ce groupe, lèvent le pied et nous attendent sur le plateau. Derrière, on monte à son train, de toute évidence ce départ rapide a fait des dégâts. Rassemblement au sommet, et c’est finalement à 12 que nous allons poursuivre la sortie. Sans les bucyquois, qui ont semble-t-il, poursuivi leur route dans la vallée de l’Aisne, sans Franck non plus, mais pour lui, c’était prévu.

Entretemps, le soleil a réchauffé l’atmosphère, la température est devenue plus agréable et cette fois ci, toutes les conditions sont réunies pour une belle matinée.

 

Deuxième difficulté à Nampcel, nos jeunes se font plaisir, Fernando se prête au jeu, il retrouve des terrains plus à sa convenance et semble avoir de bonnes jambes. Au sommet, arrêt total afin de permettre le retour de Bernard, un peu à la peine. Mais il est tenace, et il va le prouver tout au long de la sortie.

A la sortie de Blerancourt, c’est au tour de Christian de prendre le contrôle des opérations : un  relai bien appuyé, l’allure tourne autour des 30km/h, tout le monde se cale dans les roues, tout va bien à bord. La pause technique à l’approche du bac d Abblaincourt est la bienvenue pour recharger les batteries et soulager des besoins o combien naturels…  

L’allure reste soutenue et à l’approche de Barisis, Bernard coince un peu et quelques cyclos l’attendent. Je lui propose d’escamoter la bosse de Richelieu par la route du Mesnil et de le rejoindre sur la route de Fresnes, ce qu’il accepte de faire. Jean Pierre l’accompagne dans son retour, finalement nous ne reverrons plus nos deux compagnons, ont-ils pris la même route que nous ? Ont-ils raccourci ?

Entretemps, nous attaquons l’ascension de la bosse de Richelieu, pas de gros pourcentages, mais elle a le mérite de nous proposer un beau point de vue sur la vallée du Mesnil. Rien à dire sur nos trois jeunes qui montent a un bon train, derrière c’est plutôt chacun a son allure en fonction des possibilités du moment. Pierrot s’accroche et grimace, allez on l’encourage sur les derniers hectomètres pour effectuer la jonction avec le restant du groupe au plus vite.

Vent favorable au moment de quitter Septvaux, pour remonter sur Fresnes sous Coucy, ça monte, ça descend, cette partie de circuit est un peu délicate à gérer. Fernando est en verve, il accélère l’allure a l’approche de Fresnes, Léo ne manquera pas de répondre à son attaque.

La plongée sur Landricourt est piégeuse, des gravillons et des cyclos qui, visiblement, ne savent pas tenir leur droite….Damien a failli se faire piéger, mais plus de peur que de mal finalement.

Retour par Crécy au mont, une bosse aux pourcentages irréguliers donne l’occasion d’un nouveau mano à mano entre nos trois jeunes. Derrière, au taquet, je n’ai pas d’autres choix que de me caler dans les roues et de m’accrocher.  Un peu plus loin à l’arrière, Christian mène un train régulier pour ramener tout le monde sur le plateau, un train que Philippe et Pierrot ont quelques difficultés à suivre. Le rassemblement se fera à l’approche de Juvigny, avant les derniers coups de fesses qui précèdent Chavigny. La descente sur Vauxrezis est rapide comme de coutume, Christian, Patrick et Damien ne sont pas les derniers pour lancer les hostilités à l’approche du pont de Pasly. Ce sont les derniers kilomètres, il faut bien s’amuser un peu !

L’arrivée sur le pont donne lieu au sprint traditionnel, Léo lance les hostilités, quelques cyclos se mettent dans sa roue, derrière le retour est beaucoup plus tranquille.

Petit brief sur la sortie : une jolie sortie de 95 km pour une moyenne de 27, le groupe s’est de nouveau montré solidaire et la sortie a été au final très agréable.

Le parcours du jour :

http://www.openrunner.com/index.php?id=5296190

      Jean Louis

 

 Haut de la page

 

Pique Nique - Les Faux de Verzy - 13 septembre 2015

Retour cette année dans le calendrier de la traditionnelle sortie pique-nique organisée par notre ami Bernard Lag. L’an passé, trop peu de monde avait répondu à son invitation, ce qui l’avait contraint à annuler.

En cette matinée du 13 septembre, nous sommes ainsi 6 à nous présenter au pont pour une sortie d’un peu plus de 100 km : Bernard Lag, Jean Marc, Christian, Jacky, Fernando et moi-même.


 Haut de la page



Sortie du dimanche 6 septembre 2015

Ca y est la rentrée est derrière nous, pour quelques cyclos, elle s’est faite ce jour. Patrick signe son retour parmi nous en ce dimanche, pour les autres déjà bien en jambes, les habitudes sont bien ancrées et les devoirs de vacances ont été suivis à la lettre. Christian, Jean Marc, Bernard Lag, Fernando, Jean Pierre, Pierrot, Gilles et moi-même sont du fait également présents. Il manque du monde dans les rangs du club ; entre obligations familiales et blessures, les effectifs sont réduits chez les jaunes et noirs.

Il fait très frais ce matin, moins de 10°C, même si on peut encore s’attendre à quelques belles journées durant ce mois de septembre, les beaux jours semblent toucher à leur fin. Mais il fait soleil alors ne boudons pas notre plaisir, la matinée va être sympa.

J’ai proposé la veille un circuit en direction du Pays Noyonnais : 100 km, 4 bosses, des coups de fesses et de belles portions de ligne droite, tout pour faire un monde.

Apres avoir laissé partir le groupe du pont, direction la Carlette, une première ascension exécutée à allure très modérée afin que tout le monde puisse suivre. Au soleil sur le plateau, l’ambiance se réchauffe, les organismes aussi, tout va pour le mieux.

Notre Président nous quitte à hauteur de Morsain, c’était prévu, après nous avoir toisé, celui-ci rentre sur Pasly. Pour nous autre, direction la vallée du ru de Vassens. Chaque coup de fesses est prétexte à une petite accélération. En rôle de modérateur, Christian remet un peu d’ordre au sein du groupe.

La bosse de Nampcel donne lieu aux premières escarmouches. Gilles, en grande forme, accélère  le premier et finira seul au sommet. Fernando et moi-même ne sommes pas très loin derrière mais une évidence en cette matinée : Gilles a des jambes de feu…. Le rassemblement au sommet se fait relativement vite avant de prendre la direction de Belle Fontaine. La traversée de la foret de Laigle donne une nouvelle fois lieu à une nouvelle partie de manivelle. Cette fois ci, c’est Patrick qui prend la direction des opérations. Les compteurs montent, tout le monde s’amuse.

Pause technique avant de rentrer dans Noyon et d’aborder les coteaux de la vallée de la Divette. Le lieu est sympa mais les coups de fesses font mal aux pattes arrière. Un Jean Pierre courageux s’accroche aux roues du groupe, il n’est pas sur son terrain de prédilection mais il assure comme un chef. Entretemps, Patrick et Gilles lancent quelques pétards, histoire de s’amuser un peu.

Retour par Thiecourt et la, le vent devient favorable. La longue montée vers la montagne d Attiche est un excellent terrain de jeu pour Gilles et moi-même qui prenons  quelques longueurs sur nos amis. A mi pente, j'accélère un peu le rythme, mais sans parvenir réellement à décrocher notre kiné. Nouveau rassemblement au sommet avant de plonger sur Ribecourt. La descente est sympa, nous lâchons les freins et partons tambour battant pour un nouveau bon moment de vélo.

Dernière difficulté par Tracy le mont, quelques cyclos compiégnois sont au loin dans la montée, nouveau prétexte pour une nouvelle accélération. Gilles et moi-même parviendrons à en rattraper quelques-uns. Plongée sur Attichy pour rentrer au pont par la vallée de l’Aisne et à partir de ce moment-là, le vent ne nous aidera plus. Christian souhaite imposer un rythme pour permettre à tout le monde de rentrer à bon port. Gilles pose un nouveau coup de pétard à Bitry, mais avec ce vent, personne ne cherchera à lui accrocher la roue….

Le groupe reste uni dans les coups de fesses entre Berny Rivière et Fontenoy, mais c’est dur pour Fernando, victime de crampes. Je souhaite le pousser en haut du dernier coup de fesses mais je perds l’équilibre et chute. Rien de grave, si ce n’est quelques égratignures mais surtout une belle peur. Jean Pierre et Fernando restent à mes côtés, les autres nous attendent un peu plus loin à la sortie de Fontenoy. Retour de ce fait plutôt tranquille sur nos terres, tout au plus, Patrick et Gilles qui règlent le sprint traditionnel a l’approche du pont, afin de conclure cette sympathique sortie.

Les visages sont marqués au Bois Roger mais la satisfaction est de mise : 102km, pour 930m de dénivelé, sur des routes inconnues pour quelques-uns d’entre nous, et une moyenne plus qu’honorable malgré les difficultés. La semaine prochaine, place au pique-nique en montagne de Reims  de notre ami  Bernard, pourvu que la météo soit favorable.

Le parcours du jour.
http://www.openrunner.com/index.php?id=5252808

Jean Louis

. 

 Haut de la page

 


Sortie du dimanche 30 août 2015

Beaucoup de monde au pont ce matin mais peu de monde de la Roue Libre, il fait très beau et chaud, 19 à 8h00 et on annonce 28 – 30 vers midi, un vent de sud assez prononcé, voilà les ingrédients de la sortie de ce dimanche.

Les présents :
Bernard Lag, Christian, Fernando, Franck, Gilles, les deux Jean Pierre, Gilles, Yves et moi.

Gilles nous propose un parcours vers les sud, http://jm.debove.pagesperso-orange.fr/Cartes_sud/carte05.html, le sud c’est sympa mais il y a de la bosse.
Le menu est copieux et nous décidons d’un commun accord d’éviter la bosse de Belleu, donc départ par la vallée de la Crise, le vent est assez soutenu, notre progression se fait à un rythme tranquille.

A Arcy, petit cafouillage pour trouver la route de Cramaille, en fait le trait sur la carte ne correspond pas à un chemin existant. Nous reprenons notre chemin avec un petit détour par la route de Fère qui est vraiment en piteux état, puis Cramaille et Bruyère sur Fère. A partir de là nous sommes face à une succession de bosses et coups de cul, de plus, le vent est assez fort, notre groupe s’organise au mieux face à ces difficultés.

Franck quitte le groupe, il n’est pas au top et Jean Pierre notre coiffeur national nous quitte un peu plus loin pour un retour avant 11h00, il a de bonnes jambes et son retour solo se passera bien.
Pour Yves les bosses passent un peu de travers, il insiste pour que nous le laissions rentrer seul mais rien n’y fait nous restons ensemble. Dans les descentes qui agrémentent notre parcours j’en profite pour monter dans les tours et m’amuser un peu,

Ca commence à chauffer pour tout le monde, il ne faudra pas longtemps pour modifier l'itinéraire et renter au plus court et au plus simple.

Nous perdons Yves dans la bosse de Longpont, Pierrot et moi peinons un peu pour suivre le groupe qui ralenti et nous permet de revenir. Fernando qui se sent bien aujourd’hui met la dernière couche entre Ploisy et Courmelles.

Nous sommes au pont vers 11h40 avec 95 km au compteur, dégoulinant de partout par ce temps chaud et humide, tout le monde en a plein les bottes et personne ne proposera la petite ralonge habituelle pour faire les 100 km.

Encore une belle balade dans un bon esprit et sur un parcours sympa bien qu’assez difficile.

JMD

 

Sortie du dimanche 23 août 2015

Une nouvelle fois une très belle sortie à inscrire dans les archives de la Roue Libre !

Ce matin, du monde au pont de Pasly, la randonnée Lépine est annulée, place du coup au programme habituel. Les rangs du club s’étoffent de nouveau, la rentrée n’est plus très loin.

Les présents ce matin : Jean Marc , Christian , Jacky , les deux Bernard , les deux Jean Pierre , Philippe , Fernando , Francis , Gilles , Yves , Franck  et moi-même .

Gilles est notre capitaine de route ce matin, il nous propose un circuit de 86 km en direction du sud est sans difficulté majeure.  Un terrain pour les purs rouleurs, ceux de notre groupe vont ainsi pouvoir s’exprimer au mieux.

http://jm.debove.pagesperso-orange.fr/Cartes_Sud_est/carte07.html

Notre groupe gagne ainsi la vallée de la Crise, l’ambiance est au beau fixe, entre anecdotes de vacances et plaisanteries en tout genre. Allure modérée afin que tout le monde puisse suivre au mieux. Quelques-uns sont en manque de kilomètres, il faut remettre les automatismes en route.

 La sortie de la vallée se fait groupée, tout au plus Bernard Leduc et Yves qui décrochent quelques peu. Le rassemblement se fait vite avant d’aborder le revêtement « pourri » de la route de Fère.  A hauteur de Saponay, le groupe se sépare en deux, quelques cyclos ont des impératifs horaires, Gilles, Yves, Bernard Leduc et Franck coupent ainsi à court, pour nous autre direction Fère en Tardenois et le château de la Fère. C’est le lieu choisi par Christian pour notre traditionnelle pause technique.

L’allure augmente progressivement mais reste plus ou moins régulière. Tout le monde peut ainsi participer à la prise de relais avec plus ou moins de réussite. Francis essaie d’organiser au mieux tout cela mais loin d’être évident. Jean Pierre trouve des terrains sur lesquels il excelle, il sera l’un des plus actifs du groupe avec Bernard Lag. Le dernier cité, depuis son retour du Limousin, a également retrouvé des jambes de feu…

Pour moi, c’est plus difficile, mais je m’accroche et au courage, parvient à tenir le rythme maintenu par nos anciens.

Retour par Braine et Chassemy, à ce moment le vent devient favorable et les compteurs vont régulièrement osciller entre 35 et 40KM/H, les prises de relais sont cette fois ci plus efficaces même si chaque crinquet est prétexte pour une petite accélération qui désorganise à peine le groupe….

Sur la route de la sucrerie, les plus costauds accélèrent pour permettre la jonction avec le groupe Belleu, dans celui-ci, Jean Michel que nous saluons bien bas. Le retour sur le pont de Pasly se fera sur un rythme très modéré avec nos amis. Au terme de cette sortie, les chiffres tombent : 82km a 28.8 de moyenne, pas mal non ?

Il est 11H, trop tôt pour l’apéritif, du coup Jean Marc propose une boucle par Mercin et Breuil pour dépasser les 100 KM. Philippe, Fernando et moi-même quittons nos amis à hauteur de la ferme du mont sans pain, très satisfait de notre périple sur un circuit toujours sympa à faire dans la campagne féroise.

Jean Louis

Sortie du dimanche 16 aôut 2015
Partis à 13, arrivés à 8, vent de nord ouest et le groupe part au sud ouest, ils sont tombés sur la tête à la Roue Libre. Et bien non, tout s’explique et en plus la sortie s’est très bien passée. 
Retour sur une bonne matinée de vélo. è 8h00, 13 cyclo au départ :

Les présents, les deux Bernard, Christian, Daniel, Fernando, Francis, Franck, Gilles, Jacky, Jean Pierre et Pierrot, Philippe et moi.

Nous prenons la direction de Fontenoy, Coeuvres, Corcy et Villers. Départ très tranquille, nous sommes partie pour un petit 100 kilomètres.

Christian qui est toujours souffrant peine un peu à suivre et nous informe qu’il quittera le groupe pour réduire la distance. Il sera imité par Bernard, par Jean Pierre et  Fernando qui rentrent de vacances ainsi que Franck qui a un impératif horaire.

Villers sera le lieu de séparation après la pose technique.

Pour le reste du groupe cap à l’ouest vers Taillefontaine, la route est vallonnée et dès la reprise une bosse se présente à nous, Francis qui est toujours au top accompagné de Gilles qui va bien partent devant,  au sommet regroupement général. L’ambiance est au beau fixe et finalement le vent ne nous gène pas dans notre progression.

Détour par Mortefontaine puis Chelles pour une nouvelle grimpette. Daniel se met devant, je le suis puis le dépasse, le rythme est assez élevé, Francis me double et je prends sa roue. Il accélère doucement. La bosse est assez longue et je fini par craquer, ça va trop vite. Gilles me double et je dois laisser partir les deux comparses. Nouveau regroupement au sommet.

Ces difficultés passées la route est plus plate, nous en profitons pour faire monter les compteurs, chacun prend des relais avec plus ou moins de bonheur. Certains n’ont pas fait leurs devoirs de vacances, ils se positionnent mal, oublient de prendre les relais, allez ça ira mieux la semaine prochaine.

A Vic le parcours nous emmène vers Nouvron-Vingré et une bosse, il y avait longtemps.

Jacky qui a maintenant des fourmis dans les jambes se sent pousser des ailes et part avec deux trois qui ont encore les jambes. Pour Daniel, Pierrot et moi, c’est plus difficile.

Le final se fera par la descente de la Carelette, Vauxrezis et Pommiers.

A pommiers nous voyons passer Dédé et quelques cyclo du pont, ça donnera des idées à certains et nous voilà partis en chasse. Le groupe éclate rapidement, Gilles, Francis et Jacky parviennent à faire la jonction. Pour nous autres il manque une dizaine de mètres, nous finirons un peu plus loin.

Nous voilà au pont, le compteur marque 96 kilomètres. Je suis un peu cuit et ne doit pas être le seul mais tout le monde est heureux de cette belle sortie dans de bonnes conditions de température et de vent.

JMD

Sortie du dimanche 9 aôut 2015

Sortie sérieuse et appliquée pour le groupe en ce dimanche matin.

8H00 tapante départ pour Christian, Gilles, Francis, Pierrot et moi pour une sortie de 92 km proposée par Gilles. Franck comme à son habitude nous accompagnera en VTT sur une vingtaine de kilomètres.

http://jm.debove.pagesperso-orange.fr/Cartes_nord_ouest/carte04.html

Dès le départ Gilles et  Francis se placent aux avant postes, le rythme est assez rapide, un peu trop pour Pierrot et moi. Christian qui vient de se démettre le dos nous annonce qu’il nous quittera à Morsain, il ne veut pas forcer, de ce fait la première côte à Fontenoy sera gravi tranquillement. C’est le moment choisi pour quelques échanges.

Comme convenu, à Morsain Christian prend la direction de Vic, on insiste pour l’accompagner, de raccourcir afin qu’il reste avec nous, mais rien n’y fait, il rentre.

Pour nous 4, cap vers Nampcel, Carlepont, Pontoise les Noyons, puis Manicamp, Blérancourt, Troly, Epagny Chavigny et enfin Pasly

Pierrot n’a pas beaucoup roulé ces dernières semaines, il souhaite lui aussi réduire la distance mais finalement il restera avec nous moyennant qu’il reste à l’abri.

Nous voilà partis pour une bonne randonnée, Gilles, Francis et moi assurant des relais réguliers, le rythme est assez rapide sans être excessif de façon à ne perdre personne.

La météo est très incertaine, au final nous ne recevons que quelques gouttes bien rafraichissantes par ce temps lourd. A Blérancourt la pluie est un peu plus forte mais nous décidons de continuer notre périple comme prévu.

Pour le fun Pierrot assure un relai dans un faux plat descendant, il faut bien qu’il participe LOL, comme convenu il ne participe pas mais il suit avec beaucoup de courage.

Il reste deux bosses à escalader, pour Pierrot ça sera difficile dans les deux cas, à l’inverse pour Francis qui nous dit être en forme moyenne, ça sera une simple formalité. Pour Gilles et moi, notre objectif sera de rester au contact de Francis, plutôt réussi sur la bosse du Mont du Crocq après Selens, pour Gilles ça sera plus compliqué dans Montécouvé.

Pour ma part je finis mieux, ayant moins donné sur le début de sortie, je me mets devant et ramène la petite équipe avec Francis.

Au Pont de Pasly nous totalisons 92 kilomètres comme prévu et la satisfaction d’avoir fait une bonne sortie, dans un bon esprit.

JMD

Sortie du dimanche 2 aôut 2015

Beau temps et conditions au top pour notre sortie dominicale ce matin, malgré une température un peu fraiche. Nous sommes 7 cyclos de la Roue Libre présent au pont de Pasly (les 5 rescapés des Pyrénées : Jean Marc, Christian, Dany, Bernard Leduc et Jacky, Francis et moi-même, le revenant). Les effectifs se réduisent toujours comme peau de chagrin en cette période de l’année, entre congés et obligations familiales, les absences sont une nouvelle fois nombreuses…

Auprès de nous, le groupe du pont de Pasly est conséquent, rien à voir avec notre petit groupe. Nous faisons cependant le choix de rester entre nous, direction l’est et la vallée de l’Aisne par Presles et Boves et Cys la Commune, suivant le circuit proposé la veille.

35 km de vallée, parfait pour chauffer la mécanique, Christian et Francis se mettent très rapidement aux avants postes et impriment un rythme régulier mais relativement soutenu. La mise en route pour Jean Marc, Bernard et moi-même est par contre beaucoup plus laborieuse. Une pause technique à l’approche de Vieil Arcy est la bienvenue pour permettre de souffler un peu.

A l’approche de Glennes, la route rectiligne de la vallée de l’Aisne laisse place aux chemins de traverse qui, malgré la moisson, restent relativement praticables. Les premiers raidillons sont également d’actualité, à la sortie de Glennes, premières pentes autour de 7%, du petit lait pour une bonne partie du groupe qui a eu l’occasion durant son séjour d’affronter maintes monuments du cyclisme français. Descente piégeuse sur Baslieux les Fismes, du gravillon sur la route, il faut rester prudent.

De Fismes, remontée sur le hameau de Villesavoye, Francis, Jacky et Dany sont au coude à coude dans les lacets qui surplombent la vallée de la Vesle. Derrière, Jean Marc reste auprès de notre ami Bernard qui est peu plus à la peine. Le regroupement se fait à hauteur du village de Mont saint Martin auprès d’un joli corps de ferme. La température commence doucement à monter, sous les casques, les neurones surchauffent quelques peu.  

Emprunt sur quelques kilomètres de la fameuse Route des Monts relativement connue dans la région fismoise avec comme point d’orgue le Mont Banny, au sommet duquel nous est offert un point de vue sympa sur les monts du Tardenois.  A la suite, plongée vers le village de Bruys, la descente est sympa, Jean Marc me suit pour un run de quelques kilomètres.

Retour par la vallée de Branges et la vallée de la Crise. L’allure reste régulière, même si à quelques reprises, Dany secoue le peloton dans les coups de fesses entre Chacrise et Rosières. Il faut bien s’amuser un peu. Pour Jean Marc et moi-même, force est de constater qu’il nous manque encore un peu de puissance pour accrocher notre ami. Mais n’allons pas faire la fine bouche, le groupe est resté relativement uni, il n y a pas eu de décroché, a la plus grande satisfaction de tous. Jacky lance un dernier pétard a l’approche de Courmelles, l’effet de surprise a joué en sa faveur, Christian ne parviendra à revenir dans ses roues qu’a l’issue d’un petit ralentissement dans la cité courmelloise.

Retour sur Soissons à allure tranquille, chacun regagne son domicile non sans s’être salué pour une prochaine aventure au terme de cette jolie sortie de 92km au travers d’une campagne toujours aussi sympathique à observer en cette période de l’année.

Le parcours du jour :

http://www.openrunner.com/index.php?id=5119814

 

Jean Louis

 

Sortie du dimanche 26 juillet 2015

Encore une belle balade pour la Roue Libre

11 cyclo au départ pour cette sortie dominicale : Bernard Leduc qui a failli louper le départ, Daniel, Fernando, Francis, Gilles, Jean Michel, Pierrot, Philippe, Yves  et moi et pour compléter la liste Marcin un petit jeune qui avait déjà accompagné le groupe quelques semaines auparavant amené par Jacky.

Yves s’improvise chef parcours et nous entraîne vers Braine et Mont Notre Dame.

Le départ est tranquille, tout le monde discute, le moment est convivial, il y a déjà des souvenirs de vacances à raconter. Du côté de Mont Notre Dame, quelques soubresauts agitent le groupe, mais le groupe se reforme rapidement et nous repartons tous ensemble.

Aux abords de Fère Bernard qui a peu roulé ces derniers jours commence à caler, il décide de couper à court et rentre avec le petit jeune, il nous annoncera quand même un beau 90 km, il revient en forme notre ami Bernard, son stage pyrénéen a dû le rassurer.

La fin sera plus agitée, quelques cyclo ont de bonnes jambes, la route entre Saint Remy Blangy et Corcy est favorable a une bonne accélération, Daniel s’y emploi mais nous sommes quelques uns à nous employer.

La côte de Longpont verra passer quelques agités. Je me sens bien et lance les hostilités, Daniel est dans ma roue, Gilles n’est pas loin. Au 2/3 je câle un peu, Gilles passe devant, je relance et me mets dans le rouge, Francis me double à son tour et Daniel revient sur moi. Je mets mes dernières forces pour rester dans la roue de Daniel, et c’est dans cet ordre que nous atteindrons le sommet. Gilles est en forme et ainsi que Francis, mais c’est plus habituel.

Après ce petit run le groupe se reforme, nouvelle agitation avant d’arriver à Courmelles comme d’hab avant de terminer tranquille jusque Pasly.

Yves nous avait promis environ 90 km, il y en avait 92, Bravo Yves.

Manquant de kilomètre, Fernando nous propose une petite rallonge pour atteindre les 100 km. C’est dons à 4-5 que nous raccompagnons nos deux mercinois et effectuons la distance.

 

JMD

Sortie du dimanche 19 juillet 2015

Bonjour,

peu de cyclos ce matin au pont

du coup, nous sommes partis avec le groupe Fossé (Francis, Gérard et moi)

Pierrot, tu aurais pu rouler avec nous, l'allure n'était pas très élevée, nous avons fait un beau circuit par Compiègne, Orrouy, et retour par Villers (110 kms)

Bon Dimanche

Bernard

 

Sortie du dimanche 12 juillet 2015
8 cyclo au pont ce matin pour une sortie proposée par jpl.
http://jm.debove.pagesperso-orange.fr/Cartes_ouest/carte02.html

Les présents : jpl, jml, Fernando, Philippe, Yves, Bernard lag, Patrick et moi-même.
A Rethondes jpl et jml qui ont des impératifs horaires nous quittent et rentrent directement par la vallée de l'Aisne. Le reste du groupe poursuit sa route mais au lieu de redescendre sur Autrêches nous passons par Nampcel et sa petite vallée jusqu'à Morsain. De là nous repassons par Vézaponin et remontons à Bieuxy et retour par Cuisy.

Tout s'est bien passé, personne n'a eu de passage à vide malgré un circuit difficile qui totalise pas loin de 850 m de dénivelé positif.

Il y a juste eu moi qui ai été fauché en plein vol par de magnifiques crampes dans les 2 cuisses à l'entrée de Pommiers alors que j'emmenai le groupe à bonne allure...J'ai dû m'arrêter, descendre du vélo pour m'étirer. 

Au final belle sortie bien vallonnée de 96 kms où le groupe est resté bien solidaire.

Gilles

Sortie du dimanche 5 juillet 2015
Mais où sont ils tous passés les gars de la roue libre ?
J'oubliais , les vacances d'été sont là , trois d'entre nous sont partis découvrir quelques cols des Pyrénées, je ferai partie des deux autres qui les rejoindront à Luz saint sauveur la semaine prochaine .

Retour à Soissons ce matin , Bernard LAGRANDANNE nous a donné rdc à 7h30 , 20 degrés avec une menace d'orage , ce qui a dissuadé certain.

Pierrot et Jacky sont là , toute notre sortie de 80 bornes se fera très régulièrement ,ayant peu roulé ces derniers temps , cela me permet de suivre les copains.

 Daniel

Randonnée du dimanche 21 juin 2015 - Chavigny

Au programme ce matin, la randonnée de Chavigny organisée par notre ami Vincent Lefrant. Nous sommes 9 cyclos de la Roue libre présent au pont de Pasly à 7h45 : Christian, Jean Marc, Pierrot, Éric, Yves, Bernard Leduc, Fernando, Gilles et moi-même. Roger sera aussi des nôtres sur la première partie de notre sortie. Au moment de gagner le village de Chavigny, Jean Paul accroche les roues de notre petite assemblée, 11 cyclos, ça y est le groupe est constitué.

Sur les hauteurs du vallon du ru du Curu, pas grand monde, il faut dire que la Septmontoise de nos amis de Belleu et le Raid impérial de Compiègne ont drainé beaucoup de Vététistes. Inscription sur le 75km, sauf pour nos compagnons Bernard et Roger qui optent pour le 50.

Direction la vallée de l’Aisne et durant cette première partie, ce sont Roger et Éric qui prennent la direction des opérations. Les compteurs montent assez vite d’entrée, nos deux amis se retrouvent assez régulièrement seuls aux avants postes. Derrière, tout le monde ne souhaite pas suivre un train aussi élevé .Entretemps, Jean Paul, toujours en proie à des soucis de transmission, stoppe sa progression a Osly et change de monture pour une reconnaissance du circuit VTT de notre rando. Les choses s’arrangent après Vic sur Aisne, l’allure baisse d’un ton et les pitreries de Fernando mettent de l’ambiance au sein du groupe.

Bernard et Roger poursuivent leur route sur le 50, pour nous autres, il faut remonter le vallon du ru de Vassens et gagner la localité d Audignicourt. La cote du Champ saint Eloi se présente devant nous, des pourcentages qui frisent les 10%, pas simple. Au sommet, le groupe se rassemble pour une pause technique.

Pour un 75km, le circuit est plutôt sympa, une alternance de petites routes champêtres et de grandes avenues qui permettent l’envolée des compteurs. A la faveur du vent favorable, plusieurs d’entre nous se mettent aux fourneaux pour une belle partie de manivelles. Christian, Éric et Jean Marc font partis de ceux-là. C’est ainsi que sur une bonne dizaine de kilomètres, le 40 km/h sera très régulièrement dépassé.

Il faut maintenant regagner Chavigny et après ce petit run, les pattes commencent à chatouiller, la remontée sur la ferme de Bonne maison se fait chacun a sa main, Jean Marc semble en avoir profité pour se faire un peu plaisir en montant cette avant dernière difficulté sur la plaque. Les sensations semblent être de nouveau bonnes pour notre Président. Derrière, Yves et Pierrot sont un peu plus à la peine mais rien de bien dramatique.

Il reste une bonne dizaine de kilomètres, mais il faut grimper la bosse de Montecouvé, avec une variante inédite par la ferme. Éric lance les hostilités au pied de la difficulté et inexorablement le groupe éclate. Le rassemblement se fera de nouveau  au sommet, seul Yves, qui souhaitait rentrer à sa main, manquera à l’appel.

Fernando et Gilles lancent quelques pétards à l’approche de l’arrivée, on s’amuse et tout le monde prend plaisir. Un sandwich et une boisson viendront récompenser les efforts consentis durant cette sortie, pour le plus grand plaisir de tous.

Le retour sur le pont se fera à train régulier, tout au plus Gilles et Fernando qui prennent quelques longueurs sur le groupe afin d’en découdre pour un petit sprint à l’approche de la cité paslysienne.

Une belle randonnée de 92km au total et une très bonne moyenne,  il y a eu quelques portions très roulantes et les quelques difficultés qui ont émaillé le parcours ont eu finalement peu d’incidence sur le rythme d’ensemble. Le temps est resté sec, autre point positif, et une organisation au top pour le petit groupe de bénévoles qui a œuvré a la bonne tenue de cette manifestation, qui aurait sans doute mérité un peu plus de monde.

Jean Louis

 Haut de la page

Sortie du dimanche 14 juin 2015

La météo est au beau fixe, le vent vient du Nord Nord-Est

Nous profitons de l'occasion pour faire le circuit de 90 kms de la rando du club du 28 Juin prochain
Nous sommes 7 au pont : Jean Marc, Eric, Christian, Philippe, Pierrot, Bernard et moi
Nous retrouverons Gilles à l'entrée de Crouy comme prévu.

Le départ est assez rapide, jusqu'à la premier bosse de Neuville sous Margival qui va calmer un peu les ardeurs. Le regroupement se fait en haut sur le plateau où nous avons le vent défavorable pour progresser.

Nous empruntons un cours instant le chemin des Dames pour virer à gauche juste après le Fort de Malmaison. Ensuite vient une grande descente où les compteurs s'affolent. Peu après le lac de Monampteuil, Bernard et Jean Marc nous quittent pour rentrer plus tôt, impératifs obligent

La seconde difficulté arrive peu après Chevregny : le mont des vaches (1,9 kms sur un dénivelé de 88 m avec une pente moyenne de 5%) Elle fait mal aux pattes et en haut les écarts sont importants. Mais le groupe reste uni, les plus costauds attendent les autres. Peu après Laval, il est temps de marquer une pose technique. Nous reprenons la route  sur une dizaine de Kms plats. Puis arrive la troisième difficulté : La côte de Parfondru. Deux passages difficiles, il faut mettre tout à gauche. Le circuit est déjà marqué (TRI) avec des messages d'encouragement inscrits en gros au milieu de la route: c'est dur, mais visiblement ça l'est aussi pour les autres

Nous passons Bièvres, Chamouille pour arriver à la côte de Colligis-Crandelain et rejoindre à nouveau le chemin des Dames. Les organismes commencent à fatiguer, mais cela n'empêche pas Jean Louis de monter sur un développement important  (50x23)

Le retour se fera par Ostel, Vailly et Condé sur Aisne

92,3 kms au total pour un dénivelé de 858m, une moyenne honorable et un temps superbe pour faire du vélo : des sorties comme celles-ci, il en faudrait davantage dans l'année

Bernard  

 Haut de la page

Sortie du dimanche 7 Juin 2015

Ce matin, une météo au top pour notre sortie dominicale. Il fait cependant un peu frais pour un début du mois de juin mais l’ambiance va très vite se réchauffer.

Beaucoup de monde au pont, des absences notables pourtant (Patrice, on pense fort à toi) mais une belle surprise : Bernard Leduc fait son grand retour, pour notre plus grand plaisir. Ce sont donc 13 cyclos de la Roue Libre qui sont dans les startings blocks à 8h pétantes  :  Jean Pierre , Pierrot , Philippe , Patrick , les deux Bernard , Christian , Jean Marc , Fernando , Jacky , Franck , Yves et moi-même . Léo le fiston de Patrick, nos deux amis bucyquois Christophe et Roger se joindront aussi à nous ainsi qu’Olivier, Jean Luc et un autre Patrick.

Direction le Nord est suivant le circuit proposé la veille

http://www.openrunner.com/index.php?id=4893662

Très vite, notre progression est interrompue : Christian explose son pneu, la réparation est rondement menée avec l’assistance de Roger. Nos deux amis s’arrêtent a Bucy pour une remise à pression mais devant ça ne s’arrête pas, la communication ne s’est pas faite. Ils devront cravacher d’entrée pour revenir dans nos roues à hauteur de Vailly. Par bonheur, devant l’allure n’était pas très forte pour se caler à celle de notre revenant Bernard. A l’approche de Bourg et Comin, Jacky, Roger et Franck quittent le groupe, pris par différents impératifs.

Première difficulté de la matinée, la montée vers le chemin des dames par le joli village de Cuissy et Gény, peu d’entre nous connaissent cette bourgade, pour nos amis Jean Luc et Olivier par exemple, c’est une petite découverte. Chacun monte à sa main, tout au plus Jean Marc et Christophe qui restent à côté de Bernard qui est un peu plus a la peine. Quelques poussettes et nos amis rejoignent le restant du groupe qui attendait au sommet. Tout le monde profite de ce petit moment de calme, c’est le lieu rêvé pour une petite pause technique.

A l’approche du poteau d’Ailles , notre petit groupe se scinde en deux : Christian , Christophe , Philippe et Jean Pierre raccompagnent Bernard Leduc pour un retour par le chemin des dames . La randonnée sera belle pour eux : 85 km et un retour triomphal pour notre ami Bernard. C’est donc à 8 que nous poursuivons notre balade, plongée sur Bouconville Vauclair. Sur cette descente piégeuse, quand quelques-uns s’en sortent sans heurt (Jean Marc entre autres), d’autres font chauffer leurs freins et perdent quelques longueurs . Notre ami Pierrot fait partie de ceux-là, je l’attends et nous rentrerons ensemble à l’arrière du groupe. La deuxième difficulté du jour se profile, Olivier démarre et prend quelques longueurs, personne ne cherche à le rattraper…

Tourt le monde est au petit soin pour notre ami Bernard

Notre groupe perd de nouveau une unité sur Arrancy, cette fois ci c’est Yves qui fait demi-tour. Le retour se fera par Courtrisy et Mauregny en Haye et cette fois ci, le terrain est plus propice à la montée des compteurs. La vitesse oscillera régulièrement entre 30 et 35km/h sur plusieurs dizaines de kilomètres, tout le monde peut suivre, pour le plus grand plaisir de tous. Cependant, le manque de kilomètres commence à peser dans les jambes de notre Président, de l’avis de tous, nous escamotons la bosse de Laval en Laonnois pour un retour un peu plus facile.

Mais il faut quand même remonter l’ancienne N2 et cette dernière ascension passe de travers pour Jean Marc. Fernando reste à ses côtés pour le soutenir, devant Olivier a posé un pétard, et a pris de nouveau quelques centaines de mètres. Je pars à sa poursuite mais ne parviens pas à le rejoindre. Le rassemblement se fait aux Vauxrains avant les derniers coups de bourres sur la parallèle à l’initiative du roi de Strava et de Patrick. Les compteurs montent de nouveau au-dessus de 40km/h, un bon moment de vélo.

Plongée sur Bucy et retour sur le pont de Pasly par la sucrerie et les Clemencins. Patrick, Jean Luc et Olivier règlent le sprint final. Derrière, chacun rentre à sa main, les costauds, au terme de cette sortie, ont pu aussi se faire plaisir.

Une belle sortie de 104km comme annoncée la veille, malgré le détour par Urcel, conjuguée à une moyenne plus qu’  honorable. La matinée a été sympathique et encore bravo a Bernard pour son retour parmi nous, son courage est un exemple pour nous tous.

 Jean Louis

Une belle équipe de copains

 Haut de la page

Randonnée du 31 mai 2015 – Le Charmel

Dernier dimanche de Mai, traditionnellement, c’est la fête des mères et en ce jour particulier, le club du CHARMEL organise sa randonnée annuelle.

Peu de monde de notre assemblée ont fait le déplacement, quoique nous sommes plus nombreux que l’année dernière. Christian, Fernando et Yves s’inscrivent sur le 85, pour Éric, Francis et moi-même, au menu aujourd’hui, un circuit spécial bosse de 95 km avec presque 1500 m de dénivelé.

Je laisse soin à Christian de vous raconter sa sortie :

Comme convenu voici un petit récit de notre matinée

Après avoir fait le nécessaire pour partir allégé, nous sommes partis Fernando et moi.

Dans la première descente vers Jaulgonne nous avons eu un peu froid et sitôt en bas surpris par une bouffée de chaleur jusqu'à avoir de la buée sur les carreaux.

Nous voulions avec un vent de face quand Fernando me signale que le club de Belleu rentrait sur nous. Nous décidions de lever le pied pour les attendre et avec leur accord de rouler ensemble.

Arriva la première bosse assez longue et comme vous savez c'est celle-là qui fait mal aux pattes arrières. Et je ne sais pas pourquoi mais vous remarquerez que c'est souvent dans cette première bosse et surtout si il y a des inconnus que les mecs se la jouent, cela équivaut au premier quart d'heure au foot, au premier round en boxe etc..., c'est un peu comme les chiens qui se reniflent pour faire connaissance, ne rêvons pas on n'en est pas là.

Bref le round d'observation passé les choses s'apaiseront et un petit train durera un moment jusqu'à qu'un collègue de belleu donne des signes de fatigue et là le groupe se règle sur le plus faible avec bien quelques escarmouches de temps à autre.

Cette sortie s’achève par la remontée sur Le Charmel où nous lâchons un peu les chiens en vue du casse-croute et de la petite bière.

A notre arrivée nous voyons Olivier et sommes surpris de voir Yves qui a roulé seul parti environ un quart d'heure avant que nous n'avons pas rejoint à une minute prêt. Bel exploit pour notre vétéran.

Nous avons donc parcouru 82 km et pris du plaisir et surtout récompensés par une coupe.

Christian

Pour nous autres départ vers le Nord et le village de Fresnes. Dès le début de notre rando, un élément perturbateur se met en évidence : le vent. Venant de sud-ouest, il souffle en rafales et ne nous lâchera pas de la matinée.

Notre trio devient un quatuor quand Patrick du CC Belleu accroche les roues à la sortie d Epieds. Les premiers coups de fesses sont là, Francis gère ses efforts, il est malin notre ami, la suite va lui donner raison.

Plongée dans la vallée de la Marne, puis remontée sur les coteaux avant d’atteindre le hameau de Saint Eugene, la ballade est sympa mais la première grosse difficulté du jour nous remet vite au gout de la réalité. Chacun à sa main, nous arrivons au sommet relativement facilement, les pourcentages sont ici plutôt  modérés.

A Condé en Brie, nous profitons d’une vue sympathique sur le château mais le repos ne dure guère longtemps. Sur les hauteurs, le village de Montigny les Condé, le cadre est verdoyant et enchanteur mais la route qui serpente le long du coteau semble impressionnante. En fait, les pentes flirtent assez régulièrement avec les 10%. Mais ça passe bien pour notre petit groupe, chacun à son rythme bien sûr. Au sommet, la route finit en corridor entre les vallées de la Dhuys et du Surmelin, à ce moment plus de bosses mais beaucoup de coups de fesses qui, conjugués avec le vent assez soutenu, font mal aux pattes arrières. Le ravitaillement posté au hameau du Verdon (rien à voir avec les gorges du même nom) va nous permettre de souffler un peu. Il y a de tout, pâtes de fruits, pain d’épice, seul bémol, pas de champagne, dommage on s’en passera !

A partir de là, remontée vers le Nord, le vent va devenir favorable sur une bonne trentaine de kilomètres. Francis se met aux avants postes et accélère la cadence. Derrière, Éric grimace mais est surtout surpris de la forme royale de notre ami. Et chaque faux plat descendant ou portion plane donne à chaque fois lieu à une nouvelle partie de manivelle. Mais à l’approche de deux difficultés majeures, (Baulne mais surtout la montée des coqs), il faut garder un peu d’énergie.  Dans la descente sur Baulne en Brie, le croisement avec un groupe de cyclos est un peu limite, l’inconvénient majeur de faire croiser les circuits entre eux, ce sera le seul bémol de la sortie.

Éric commence à piocher, les sensations sont moins bonnes qu’a l’accoutumé mais il garde sa bonne humeur et la bonne ambiance règne dans notre petit groupe. Il en faut au moment de gravir la terrible montée des coqs, les pourcentages montent allègrement au-delà des 10%, ça pique mais tout le monde arrive en haut sans trop de peine. La descente sur Soilly est vertigineuse, les freins prennent à ce moment un bon coup de chaud…. Au moment de regagner Chavenay, nous croisons Yves notre doyen. S est-il perdu ou a-t-il décidé de rouler seul ? Réponse dans le compte rendu de Christian…

Deuxième ravitaillement à Vassieux, et il est temps de regagner le Charmel, via Verneuil et Champvoisy. La remontée sur le plateau du Tardenois n’est pas difficile en soi mais elle se fait en relative roue libre pour Éric qui n’a plus de jambes. Francis et moi-même  restons à ses côtés pour le soutenir. Pas de problème pour Patrick qui monte à sa main et nous attendra un peu plus loin a l’approche de Roncheres .

Les derniers kilomètres se feront par vent dans le nez, Francis et moi-même se mettons aux avants postes pour protéger au mieux notre ami. L’arrivée au Charmel se fera quasi groupée tout au plus Patrick qui lance un pétard afin de nous prouver qu’il a encore du jus en cette fin de sortie.

Sur place, nous retrouvons Fernando et Christian qui nous ont attendu pour nous accueillir et féliciter, c’est sympa les amis ! Nous ferons notre bilan de sortie autour d’une boisson fraiche et d’un sandwich, moment de convivialité bien agréable après les moments partagés sur la selle.

Je ne m’éterniserai pas de trop sur les chiffres (95 km pour une moyenne de 25.2 ) , je souhaite juste retenir que nous avons su serrer les coudes au moment où les jambes ont un peu moins bien répondu sur ces pentes exigeantes de la vallée de la Marne .

Le parcours du jour : http://www.openrunner.com/index.php?id=4427084

   Jean Louis

 Haut de la page

 

Sortie du dimanche 24 mai 2015

il y avait du monde au pont ce matin pour la sortie dominicale qui enfin a bénéficié d'un beau soleil.

les présents (11 du club): christian, philippe, franck, jml, éric, patrick, patrice, bernard lag, yves, pierrot et moi-même.

de plus nous avions 3 "guest stars": j-luc et olive et un copain de Fernando.

Tout ce beau monde est donc parti sur le circuit annoncé la veille.

A Carlepont christian qui avait des obligations a tourné sur Cuts accompagné de Philippe, Franck et jml.

Le reste du groupe a continué sa route d'une manière soutenue mais régulière.

Pierrot avait tjrs ses douleurs dans les jambes dans les côtes par contre patrice avait de bonnes sensations.

Nous sommes rentrés groupés avec bien sûr le traditionnel run final entre Pommiers et le pont.

Au final 91 kms pour une moyenne de 27.5 km/h

une sortie sympa où je pense tout le monde s'est fait plaisir. 

gilles

 Haut de la page

Randonnée du 17 mai 2015 - Sortie à Ambleny

Nous étions 7 : les 2 Jean Pierre, Gérard, Fernando et moi + Roger et Christophe

Nous sommes partis du Pont de Pasly à 8H00 avec l'ensemble du groupe Fossé

Puis nous avons tourné sur Ambleny : Là bas, nous avons fait le circuit de 60 Kms

la boucle par St Pierre aigle ne faisait pas partie du  circuit, ce qui a rallongé la distance, soit près de 100 kms au total avec le retour sur Soissons

Un beau circuit qui empruntait des petites routes agréables avec 2 ravitaillements

à noter la grande forme de Roger qui a roulé devant pratiquement tout au long du parcours

Bernard

 Haut de la page

samedi 16 mai 2015 - Compte rendu : la Fleche de Wallonie.

8 combattants de la Roue Libre (Jean Marc, Christian, Gilles, Éric, Ibrahim, Patrick, Francis et moi-même)  se sont donnés rendez-vous pour un challenge inédit : aller au bout d’une des plus dures cyclosportives de Belgique, la Fleche de Wallonie. Patrice nous accompagne également, mais ses problèmes de santé l’ont obligé à renoncer.

Francis et Éric nous parlaient depuis plusieurs années déjà de leurs périples sur ces terres. Plusieurs d’entre nous étaient également intéressés mais le projet n'avait jamais abouti. Cette fois ci c’est le cas grâce aux efforts d’Éric et de Gilles.

Départ vendredi après-midi de chez Jean Marc, le temps de charger les vélos dans le fourgon loué par Éric (de marque Europcar, quelle circonstance !) et en avant la musique. Trois heures et demie de route afin de se rendre dans la localité de Hochai, dans le massif des Hautes Fagnes. Sur le trajet, les anecdotes se succèdent, le beau temps nous accompagne, l’ambiance est au beau fixe.

Petit détour par la montée du Stockeu (9.9% de moyenne, un max a 21%)  au moment de traverser la ville de Stavelot, au sommet petite photo de famille devant la stèle d’Eddy Merckx. Apres avoir gravi les deux kilomètres de ce qui apparait comme un mur, les doutes ont quelques peu pris la place de la bonne humeur. Difficile de rester serein, demain, c’est à deux roues qu’il faudra le gravir…

 

petite photo de famille devant la stèle d’Eddy Merckx.

Arrivée chez notre hôte du jour, le temps de s’installer dans nos chambres, il est d’ores et déjà l’heure de se restaurer. Le repas se déroulera dans une ambiance somme toute sympathique, mais une évidence, la sortie du lendemain est dans tous les esprits. Il est 22h00, tout notre petit monde regagne sa chambre, il faut dormir mais c’est difficile de trouver le sommeil….

Il fait quoi notre gamin au fond des poubelles - LOL

Rendez-vous est donné pour le petit déjeuner à 6h30 le lendemain, puis départ à vélo en direction de la ville de Spa. Il y a du brouillard et la température est  fraiche  mais à l’approche de la ville, le soleil semble vouloir pointer le bout de son nez. Dix kilomètres de faux plat descendant et à ce moment nous venons de comprendre qu’il faudra les remonter en fin d’après-midi…Le temps d’aller chercher nos plaques et dossards et de les fixer sur les vélos et nous voilà parti pour une longue et belle journée a deux roues . Il y avait 4 circuits au choix, dont le plus grand faisait 217km. Pour nous autres, nous avions opté pour le 136km (la Fléchette), soit 2500m de prévu au programme tout de même.


Tous est ok pour cette belle aventure - pas chaud mais le sourire est au rendez vous

Les 50 premiers kilomètres sont finalement les plus simples que nous aurons à faire. Le col du Rosier par son versant Nord présente des pentes régulières autour des 5-6% mais il fait surtout parler de lui par sa longueur (l’un des plus longs de Belgique, soit 4300m de long). Il y a cependant peu de temps de repos, en dehors des bosses répertoriés, le profil est très casse pattes, les 1000m de dénivelé sont ainsi très vite atteints.

Evidemment, 3000 personnes sur les routes, les niveaux sont très hétérogènes. Certaines cyclotes n’ont en effet rien à envier à leurs collègues masculins, c’est ce que j’ai pu constater à mon niveau dans la bosse de Saint Nicolas…Mais c’est que, mine de rien ça remonte le moral (n est ce pas Francis ?).

 

Après la grande flahute, Christian ne va pas bien, Eric doit le réconforter
Pas facile le vélo dans ces contrès

Première pause boisson à Saint Nicolas, un sponsor bien connu de magasin de sport, chasse et pêche avait posté dans ce village un petit point ravito ou il nous était possible de recharger nos gourdes en boisson isotonique et prendre une petite collation. Le premier vrai ravito était posté à Vielsalm, au sommet d’un petit raidillon qui a bien fait mal aux pattes d’Éric et Gilles après un petit run qui a duré plusieurs kilomètres. Celui-ci a tenu toutes ses promesses : galettes belges, barres céréales, bananes, de quoi combler les plus difficiles. Notre ami Christian en a même eu pour sa moustache en testant les toilettes locales en côtoyant de  trop près « le barbu d’une grande flahute », bien involontairement soit-il. Une bonne partie de rigolade en tout cas.

Néanmoins il faut repartir et la deuxième partie de notre périple s’annonce plus corsée. Il faut d’abord sortir de Vielsalm, un long faux plat montant que nous grimperons a vitesse très régulière afin de ne perdre personne. La plongée sur Stavelot propose un terrain quant à lui favorable à la montée des compteurs : revêtement lisse, pas un trou, Éric et Gilles lancent les hostilités, et nous flirterons a plusieurs reprises les 40km/h.

Au loin l’abbaye de brique rouge de Stavelot : le Stockeu est tout près, en fait pas le temps de souffler, une épingle à gauche et la tout à gauche pour accrocher à notre palmarès ce monument du vélo. En fait, la montée se présente par paliers, mais entre eux, ce sont des raidillons avec des pentes entre 15 et 20% que nous devons gravir. Il y a du dégât, beaucoup de cyclos mettront pied à terre. Au sommet, bons nombres  font une pause, le visage grimaçant, l’ascension a laissé des traces.

 

La suite ne laisse aucun répit. Derrière le Stockeu se profile un peu plus loin le Winnarenval, avec des pourcentages relativement plus faibles (13 à 17% tout de même) .La plongée vers le hameau du Bouyin, pied du Winnarenval, est rapide, trop rapide. Des punaises ont été déposées sur la route et vont provoquer maintes crevaisons parmi les cyclos. Patrick, Éric et moi-même faisons partis des victimes, un tel agissement dans un pays tel que la Belgique, là où le vélo est une culture est plutôt surprenant. Comme quoi la bêtise humaine reste universelle…

Comme quoi la bêtise humaine reste universelle…

Allez, pas de quoi entacher la bonne humeur qui règne dans le groupe, d’autant plus que le second ravitaillement n’est plus très loin et que jusqu’ ici la ballade a été magnifique . Les mécanos présents sur place proposent leurs services pour dépanner les plus malheureux, de la crevaison aux sauts de chaines, décidément rien à redire sur l’organisation qui est au top.

La dernière partie est plus facile mais elle va nous paraitre longue ; les kilomètres commencent à peser dans les jambes. Il faut d’autant plus grimper le Thiers de Coo, une ascension courte mais cinglante et celle-ci provoque à nouveau quelques dégâts. Le final voit l’ascension de la Haute levée et du versant ouest du col du Rosier, les pourcentages sont cette fois ci plus raisonnables mais à l’approche de l’arrivée sur Spa, les kilomètres paraissent interminables. Puis la délivrance, descente de 10km sur Crenne sur laquelle les aficionados de la spécialité vont pouvoir se faire plaisir.

Arrivée sur Spa, il est temps, la pluie commence à tomber. Patrice nous attend près du gymnase, les visages sont marqués mais nous sommes tous ravis de notre petit exploit. Apres avoir rendu nos pancartes puis récupéré nos cautions, il n’était pas envisageable de ne pas fêter notre périple autour d’un bon sandwich saucisse tout en sirotant une bonne bière belge. La fête est belle, un grand moment de joie.

 

Après l'effort le réconfort

Puisqu’ il faut tout de même un peu de chiffres, notre périple aura ainsi duré 150km, pour une moyenne de 24 et 2500m de dénivelé positif, soit un peu plus de 6h de selle. Ce qui, à notre niveau, est plutôt une jolie performance.

Le retour à l’hôtel se fera dans le fourgon, Francis était le seul à avoir les jambes pour rentrer sur Hochai et affronter les 10 km de faux plat montant qui se présentait devant lui, mais faute de guide dans Spa, il a du se rallier à la majorité. Heureusement qu’il n’y avait effectivement que 10km, à l’arrière du camion, pour Christian, Francis, Éric, Jean Marc, Gilles et moi-même, ils ont paru interminables. Mention tout de même au chauffeur (Patrice en l’occurrence) qui a réussi a nous ramener à destination sans trop de secousses.

                 

Petite balade en camion - in nius aura tout fait

Retour chez notre hôte ou faute de bière dans le frigo, nous avons dû nous contenter d’eau de source locale en attendant de prendre nos douches. Il est 16h30, il est déjà l’heure de reprendre la route, après un dernier moment convivial et plein de franche camaraderie dans un petit estaminet de Stavelot. Toutes les bonnes choses ont malheureusement une fin.

Un weekend très agréable, tant dans l’ambiance qui a régné tout au long de ce périple que dans l’exploit sportif réalisé. Un grand merci à nos amis belges pour leur sympathie et leur accueil. Une expérience à renouveler sans a priori pour les prochaines saisons. La souffrance fut  réelle mais au-delà des douleurs, le groupe n’a jamais paru aussi solidaire et soudé que durant tout ce séjour en terre wallonne.

       Jean Louis

 Haut de la page

Randonnée du jeudi 14 mai 2015 - Vorges - Rando Pour Curie

Randonnée pour Curie en ce jour de l’Ascension. Peu de monde du club pour participer à cette bonne action, tous les gains seront reversés à l'institut pour la recherche. C’est donc à 5 que nous nous rendons à Vorges : Bernard, Christian, Fernando et moi au départ du 80. Sans bien comprendre pourquoi, Yves est parti seul un quart d’heure plus tôt. nous ne le reverons plus.

Le week-end va être chargé pour Christian et moi, samedi nous participons à la flèche de wallonnie donc pas question de se faire mal aux jambes. Départ tranquille, un copain de Fernando nous accompagne, il a l’air costaud le bougre, il roule en permanence sur la plaque mais il sera un très bon capitaine de route.

Il fait frais ce matin. Le parcours est sympa et nous emmène vers Chamouille après une première boucle par Chavignon, Monampteuil.

Le premier ravitaillement est copieux et sympathique, nous échangeons quelques mots avec le gars de Belleu et reprenons la route à un rythme toujours aussi cool.

Première difficulté, la côte de l’Abbaye de Vauclair. Le copain de Fernando imperturbable monte sur la plaque, Fernando le suit, ils nous attendrons au sommet. Toute la sortie se fera de la sorte.

La seconde partie est plus valonnée, passage par Craonne et le Chemin des Dames, le Plateau de Californie, nous passons rarement par ces petits chemins plein d’histoires, c’est assez loin de nos bases. Nous atteignons enfin Pontavert puis retour Par Bourg et Commin et Chamouille de nouveau, en passant par la bosse de Vendresse. Cette côte est assez longue, pourcentage régulier 5% avec un passage à 7 sur presque 3 km.

La rando se termine par la côte de Monthenault  du même type que la précédente, ascension presque monotone sur cette grande route rectiligne.

De retour à Vorges nous enregistrons 80 km au compteur, une pose bien sympa avec le traditionnel ravitaillement sera l’occasion de quelques échanges avec différents cyclo.  

Un bon casse croute - et une boisson fraiche

Le parcours :http://www.openrunner.com/index.php?id=4613917

JMD

 Haut de la page

Randonnée du dimanche 10 mai 2015 - Villers Cotterets

  Durant ce mois de mai, les randonnées s’enchainent mais surtout l’échéance est tout près : la flèche de Wallonie est dans moins d’une semaine les amis. Quand certains restent relativement sereins à son approche, d’autres se posent des questions, ne sont pas sur de leur potentiel. L’objectif majeur reste d’aller au bout de notre périple, dans la souffrance s’il le faudra mais surtout au courage parce que nous sommes des guerriers et que nous ne lâcherons rien.

Reste donc la randonnée de Villers puis Vorges jeudi. Pour aujourd hui place à la première citée. Sur décision de la majorité des cyclos vendredi, départ du pont à 7h30 pour faire le 30 de la rando puis retour par Coeuvres, ce qui nous fera une centaine de kilomètres. Le vent est quasi nul, météo au beau fixe, une belle matinée en perspective.

Jean Marc, Dany,  Ibrahim, Gilles, Éric, Bernard, Jean Pierre, Pierrot, Patrick, Fernando, Franck, Jacky et moi-même sommes ainsi présents ce matin. Direction Chaudun par la cote de Ploisy, l’ambiance est au beau fixe, le rythme est plutôt calme en ce début de sortie, pas question de folie pour cette dernière semaine, quoique quelques-uns ont dès la première ascension des fourmis dans les mollets, je ne citerai pas de nom…

Les premières estocades vont néanmoins arriver. Gilles est le premier à se mettre en évidence, suivi d’Éric. Sur ce long faux plat à l’approche de Villers, les compteurs montent gentiment, la pause technique imposée par Jacky et Jean Marc mettront fin à ce run.

Arrivée dans la cité de Dumas, notre groupe s’inscrit sur le 30km et nous voilà parti en direction de Coyolles. Pas de difficultés particulières, mais il y a tout de même quelques faux plats qui donnent l’occasion à quelques costauds de s’exprimer. Dans la vallée de l’Automne, c’est Dany qui joue avec brio le rôle de lièvre. La remontée sur Villers se fait par Bonneuil en Valois et Haramont et sous l’influence d’une nouvelle accélération de Gilles et Éric, quelques cyclos commencent à être un peu à la peine. Sur quelques kilomètres, notre groupe est séparé en deux, bon nombre d’entre nous reste auprès de Jean Pierre et Bernard, devant l’allure s’est réduit pour permettre le regroupement.

Le temps d’une pause casse-croute et d’une photo de famille chez nos hôtes du jour, il est temps de rentrer sur Pasly. Jean Marc avait annoncé un retour par Puiseux et Coeuvres, la non plus pas de difficulté particulières. Mais les coups de fesses en arrivant sur Soucy vont faire mal aux pattes arrière. Sous l’influence d’un nouveau coup de pétard de Gilles et Patrick, le groupe s’étire et les compteurs montent de nouveau. Notre groupe revient ainsi sur Jean Pierre parti un peu plus tôt du château de Villers.

Apres avoir convaincu notre courageux coiffeur de finir avec nous, direction Cutry, avec  au choix, la montée par la route classique ou celle par l’église. Quand  quelques-uns préfèrent garder leur force et gérer leur ascension en montant par la départementale (Jean Pierre et Pierrot entre autres….) d’autres choisissent la difficulté et ont envie d'en découdre avec des pourcentages à deux chiffres (12 a 13%). Le rassemblement se fait au sommet, pour un retour à l’unisson autour de notre ami JP sur le pont de Pasly. Les coups de fesses de Mercin sont cependant le théâtre d’un nouveau coude à coude entre Gilles et Patrick. En tout cas, ça fait plaisir de voir notre kiné à la fête comme ça !

Arrivée au pont au terme de notre périple de 100 km, Dany, Éric, Gilles et Ibrahim décident de finir par un tour de bosses inversé. Et d’après les dires de Dany, Ibrahim avait encore du jus pour poser un pétard dans la bosse de Pasly et laisser sur place ses camarades. Un tour qui portera leur total kilométrique a 114km.

Une sortie bien agréable, la bonne ambiance et la cohésion de groupe était au rendez-vous. Et un grand Bravo à Jean Pierre pour son courage exemplaire sur les derniers kilomètres.

Le parcours du jour : http://www.openrunner.com/index.php?id=4777069

 

 Jean Louis 

 Haut de la page

Randonnée du 8 mai 2015 - Soissons randonnée du Vase

8 mai, randonnée du Vase organisée par notre ami Christian Lepine de l’ASLC à Soissons. Nous somme 10 du club au rendez vous : Bernard, Daniel, Gilles, Ibrahim, Jacky, les deux Jean-Pierre,  Patrice, Patrick et moi. Il fait doux et la météo est sympa.

Comme à son habitude, Christian nous a concocté un menu parfait, parcours original, bon ravitaillement et bon fléchage, tout bien.

Pour le groupe le départ se fait tranquille, volontairement nous laissons partir les costauds. Quelques cyclo nous ont rejoints pour faire un bout de route dans notre petit peloton.

La première difficulté sera la côte après Serches. On voit rapidement qui est enforme dans le groupe. Jean Pierre qui nous avait informés de sa méforme est distancé. Au sommet tout le monde l’attend et c’est ensemble que nous cheminons jusqu’à Chassemy où Christian nous attend pour le ravitaillement. C’est là que les circuits 60 et 90 se séparent, Jean Pierre opte pour le 60, il rentrera seul sur Soissons n’ayant trouvé personne sur le parcours.

Pour nous direction Vailly et la deuxième bosse. Gilles part devant, Patrcik, Ppatrice et Jacky ne sont pas bien loin, je tente de les suivre mais, ils sont plus fort c’est évident…  ils coupent leur effort, je décide de continuer et c’est accompagné par Jacky que j’irai jusqu’au sommet sur un rythme soutenu.

Nouveau regroupement avant d’atteindre le Chemin des Dames. Dans la descente avant Vendresse Ibrahim nous rappelle que sa puissance lui permet d’être très bon descendeur, je prends sa roue et nous dégringolons la butte à plus de 60 km/h.

Au long du parcours différents cyclo se joignent à nous, notre rythme régulier mais sérieux fait qu’ils lâchent prise après quelques kilomètres, sur le plat mais aussi dans les bosses, comme celle de Presles.

Nous voilà revenu à Chassemy pour le deuxième ravito, Christian nous propose deux bosses pour finir, une partie de la côte de Lafolie, à la sortie de Braine pour rejoindre Augy et pour finir Couvrelles.

Cette partie est assez inédite, en effet nous passons très rarement par ce beau village de Couvrelles, pour quelques uns cette bosse est une première, pour Bernard ça commence à faire mal aux pates arrière, Ibrahim n’est pas au mieux, ils manquent tous deux de kilomètres mais ils sont courageux. Sur le plateau qui suit, Gilles nous montre qu’il est en forme et faisant deux trois relais bien appuyés qui nous feront souffrir.

Le final nous emmènera vers Chacrise, Rozière et Noyant. Dans chaque coup de cul Gilles s’amuse avec nous en plaçant un pétard qui nous laisse quasiment tous sur place.

Au retour à Soissons les compteurs ont enregistré un peu plus de 90 km avec 850 mètre de dénivelé.

Encore une bien belle sortie, bravo encore à Christian et sa petite équipe qui mériteraient d’avoir  plus de participants.

JMD

 Haut de la page

Randonnée du 26 avril 2015 - Belleu

10 au départ de la randonnée du printemps à Belleu, la météo était annoncée tristounette mais le ciel à 7h00 est dégagé, les présents : Bernard, Christian, Eric, Fernando, Jacky, Jean Louis, Jean Pierre, Pierrot, Patrice et moi, à noter que Jean Michel est parti un bon quart d’heure avant le groupe.

Il est 8h00 cap à l’ouest vers Mercin et la première difficulté, Saconin. Le groupe a été rejoint par un grand nombre de cyclo et le départ est rapide, cette première bosse mettra de suite les pendules à l’heure, ça va trop vite devant, il faut regrouper nos troupes et continuer à notre main. Jean Louis, Eric et Jacky ont disparu, ils ont les jambes pour suivre.

Nous nous réorganisons, trois quatre autres cyclo nous accompagnent, et nous atteignons rapidement Fontenoy et la deuxième bosse. Jean Pierre est un peu juste, nous l’attendons comme nous le ferons pendant toute la balade.

Au contrôle d’Epagny Jacky et Eric nous attendent, une pâte de fruit, un abricot et un verre de grenadine et en avant pour la troisième difficulté.

Eric est aux avants postes, il est en forme, je monte en danseuse comme à mon habitude et décide de mettre un peu le feu, les jambes vont bien, Fernando, Christian et quelques autres se prennent au jeu, et m’accompagnent sans trop de difficulté, la forme revient pour quelques uns d’entre nous, ça fait plaisir.

En haut regroupement pour continuer notre périple vers Coucy. Le parcours est assez sympa, nous empruntons des routes connus mais avec un mix assez original.

Dans le groupe Jean Pierre montre quelques faiblesses, il faut calmer les gars en forme pour terminer tous ensemble.

La quatrième et dernière difficulté à Vauxaillon sera de nouveau un bon moment de cohésion pour le groupe, on ralenti, on aide les copains et on se regroupe.

Le détour par Vregny et sa descente un peu technique aurait pu causer quelques désagréments à Sylvain, un de nos accompagnateurs qui a fait un joli tout droit sans conséquence.

C’est maintenant le final, attention particulière de l’organisateur qui nous fait passer par le pont de Pasly, nous serons trois - quatre à titiller les compteurs sur cette dernière portion.

A Belleu nous retrouvons Jean Louis qui a fait la sortie à 30 de moyenne, pas mal notre gamin. Jean Michel est là également, finalement il n’a pas roulé beaucoup moins vite que nous.

 JMD

 Haut de la page

Sortie du dimanche 19 avril 2015 et VTT les monts de Missy

Beau soleil au départ de cette sortie mais 3 degrés au thermomètre, il fait frisquet.

Nous ne sommes que 5 au rendez vous pour la Roue Libre

3 cyclo sont sortis samedi, obligations familiales obligent, et 5 autres sont partis tâter les chemins en VTT en participant aux monts de Missy.

Du vent d’est est annoncé assez fort, nous sommes peu nombreux et décidons de prendre les roues du Pont de Pasly.

Les guerriers du jour, Fernando, Patrice, Pierrot, Eric et moi.

Dédé Fossé ouvre la marche direction Margival où la première et seule difficulté de la matinée est passée à allure très modérée.  Il en sera de même pour les deux premières heures de la balade qui nous amèneront à Saint Herme. La moyenne varie entre 27 et 28 et permet à tous de suivre sans difficulté.

Sans difficulté n’est peut être pas le bon mot, Fernando a disparu aux environs de Chavignon, sans que personne ne s’en rende compte.

Le retour se fait par Corbeny, Beaurieux, Bourg et Comin, et Vailly. Le rythme est plus élevé, les compteurs se baladent entre 35 et 40, le vent est favorable et la température est maintenant très agréable. Une crevaison dans le peloton sera l’occasion d’une pose technique.

Les kilomètres sont avalés sans problème.

Aux abords de Vailly, notre ami Dédé se met aux avants postes pour ralentir le groupe, il souhaite à n’en pas douter que tout le monde rentre ensemble, la même technique sera appliquée à la bosse de Condé, le métronome organise tout ça de main de maître.

Dans Missy nous croisons quelques vététistes des Monts de Missy, les copains ne doivent pas être bien loin.

Nous arrivons au pont de Pasly avec 115 kilomètres au compteur, notre petit groupe de la Roue Libre très heureux d’avoir participé à cette belle balade dans de très bonnes conditions. Ça fait bien plaisir de savoir que nous tenons la distance.

JMD

les monts de Missy.

J’ai cru comprendre que la sortie route de ce matin a été plutôt musclée : 115 km a une moyenne de 29.6 si j’en crois les chiffres de notre président sur strava, une superbe performance, bravo à vous.

Pour moi, première vrai randonnée Vtt dans ma maigre carrière de cyclo : les monts de Missy. Ce matin, les voyants sont au vert, un peu frais mais franc soleil. La matinée risque d’être plus que sympathique.

 Le rendez-vous était calé la veille via mail à 7h50 pétante au fort de Condé avec Jacky et Jean Paul. Sur place, surprise ! Bernard sera aussi de la partie ainsi que Philippe. Nous serons cinq à représenter les Jaunes et noirs sur ce circuit de 45km.

Départ depuis les entrailles du fort et dès le départ, la couleur est annoncée : ça monte, ça descend, beaucoup de technique requise par endroit mais des paysages est à la hauteur. Un certain Hervé Fossé se met en évidence dans les premières difficultés, équipé d’un VAE, celui-ci file comme un lapin. Comme quoi être gestionnaire de boutique de cycles donne quelques avantages.

Philippe a des ennuis de sacoche, notre petit groupe s’arrête, sauf Jacky qui poursuit son chemin, nous ne le reverrons plus de la matinée. Les kilomètres se suivent mais ne se ressemblent pas : alternances de passages en sous-bois et sur plaine, puis chemins de fond de vallée, la ballade est vraiment agréable. Quelques chutes, Jean Paul notamment sur Bucy, mais rien de bien grave.

Premier ravitaillement à hauteur de Missy, il est copieux de quoi ravir les plus difficiles. Puis nous reprenons notre chemin en direction de Vailly et Ostel. Entres clairières et champs de colza, les coups de fesses de succèdent mais n’entachent pas la bonne humeur de notre groupe. Plusieurs fois, quelques écarts se créent, mais le rassemblement est quasi systématique.

A l’approche de la ferme de Malemprise, deux coups de fesses se succèdent, les plus difficiles de la matinée (pour moi). Pentes régulières mais soutenues, plusieurs cyclos sont contraints de mettre pied à terre. Le second ravitaillement est posté quelques centaines de mètres plus loin. Sur la plaine, il commence à faire chaud, les verres de boissons sont avalés à bonne cadence.

Le retour ne sera pas simple pour Bernard, les bosses commencent à peser dans les jambes. Philippe l’assistera durant cette dernière partie. Ce n’est pas le cas pour Jean Paul qui continue à enchainer les difficultés comme bon lui semble. Apres avoir chuté en haut d’une dernière difficulté, je pars à sa poursuite mais sur ce type de terrain, notre ami excelle et j’ai beaucoup de mal à raccrocher ses roues. Je ne le ferai qu’à l’approche du fort, terme de notre rando. Sans nul doute qu’il avait les jambes ce matin pour faire plus qu’un 45km.

La barquette de spaghetti bolognaise  offerte au terme de ce circuit dans les entrailles du fort vient requinquer les troupes après plus de 3h d’efforts sur ces magnifiques sentiers. De toute évidence, les monts de MIssy méritent la réputation qui est la leur depuis plusieurs années.

Le parcours du 45km : http://www.openrunner.com/index.php?id=4399348

    Jean Louis

 Haut de la page

Sortie du dimanche 12 avril 2015 - départ Paris Roubaix

Aujourd hui, place aux traditions. En ce dimanche, les cyclos du circuit professionnel  vont en découdre sur les pavés du Paris Roubaix. Depuis quelques années, Bernard nous propose de se rendre à  Compiègne afin d’assister au départ. 17 cyclos répondent présent : Jean Marc, Francis, Yves, Patrice, Patrick, Dany, Christian, Jean Michel, Jean Pierre, Pierrot, Ibrahim, Éric, Bernard,  Jacky, Fernando, Gilles  et moi-même. Se joint à nous Arnaud, le frère de Franck Marchet.

Cette fois ci pas de départ dans les roues de Pasly, une variante par les routes du Nord de la vallée de l’Aisne pour apporter un peu d’originalité en ce traditionnel aller-retour. Le groupe prend ainsi la direction de la bosse de la Carlette pour rejoindre Vezaponin et la vallée du ru de Vassens. Ce n’est pas du gout de Jean Michel qui part seul par le circuit habituel, au plus grand étonnement du groupe.

Éric joue le poisson pilote à l’avant de notre petite assemblée et ce scenario dure plusieurs kilomètres. Derrière le groupe vit bien, il y avait un peu de brouillard au départ mais la fraicheur piquante a peu à peu laissé place à la douceur. La bosse de Nampcel se grimpe chacun à son allure, quelques cyclos s’arrêtent au sommet pour un besoin bien naturel.

Pour rejoindre Compiègne à la sortie de Tracy, une longue ligne droite de 10km, de quoi lâcher les chevaux. Les costauds se mettent aux avants postes et mènent un train soutenu. Gilles est aussi de la fête, petit a petit, il retrouve ses sensations, il a du être satisfait de sa sortie.

Une manifestation sportive à Choisy nous oblige à un détour de plusieurs kilomètres, mais l’heure tourne en notre défaveur et assister au départ des pros semble compromis, d’autant  plus qu’à notre arrivée, la place royale semble déserte. Il est 10h10, le départ est finalement pour 10h20, ouf les équipes sont toujours là.en exposition, leur superbes machines, Dany essaie de troquer son vélo pour en récupérer une, en vain…

l'équipe Canondale

l'équipe réserve

et c'est parti

Nous avons-nous aussi droit à notre quart d’heure de gloire en empruntant quelques centaines de mètres du circuit des pros. Petit salut bien amical à Jean Philippe et Jean Michel à l’approche du pont surplombant l’Oise, nous nous posons et attendons le passage de nos héros du jour. C’est le moment de quelques poses photos, de plaisanteries....

Les pros sont passés, acclamés et encouragés comme il se doit, il est temps de prendre le chemin du retour. Jean Michel ne se joint pas de nouveau à nous et Jean Pierre quitte le groupe à hauteur de la zone industrielle. Le vent est maintenant défavorable et il va falloir gérer. Une évidence, la sortie, avec tous ces détours de milieux de sortie, fera de nouveau une centaine de kilomètres.

     

Christian - JMD                                    Francis et Jean Louis

Patrick, Daniel, Ibrahim, Patrice et Pierrot

Bernard, Fernando, Pierrot et Jacky

Dernier arrêt à Rethondes et les relais se mettent en place. L’allure tourne autour des 30km/h et satisfait tout le monde. Les coups de fesses de Berny Rivière vont cependant marquer la fin de cette belle hégémonie. Patrick pose le premier coup de pétard, plusieurs cyclos décrochent et s’organisent pour un retour plus tranquille. A la sortie de Fontenoy, ce sont Fernando, Bernard  et Ibrahim qui sont à leur tour décrochés. Le coup de bambou est terrible pour notre ami, l’hypoglycémie semble sévère…

Patrick nous quitte à Pommiers, derrière, Dany et moi-même lançons le sprint final, réglé de main de maitre par Patrice devant Éric. Le reste du groupe est à une dizaine de mètres, tout le monde se retrouve au pont pour le bilan de cette sortie : 100km, la première barrette pour quelques-uns d’entre nous (je pense notamment  à Fernando, Éric, Bernard et Gilles).

Une sortie de nouveau bien sympathique, ne reste plus qu’à regarder la fin de la course à la télé et constater à quel point nous sommes mauvais par rapport à ces champions.

Le circuit du jour

http://www.openrunner.com/index.php?id=4662056

Jean Louis

 Haut de la page




Sortie du lundi 6 avril 2015

Lundi de paques : sortie du weekend end pour ceux qui n’ont pas pu rouler le dimanche ou décrassage pour les autres. Ce matin, Éric, Christian et Jean Paul sont dans le premier cas, Jean Marc, Pierrot et moi-même sommes dans le second. Jean Luc Laclasse sera également des nôtres en cette matinée. Un petit groupe de 7 cyclo présents  pour profiter du soleil, en dépit de la fraicheur matinale.

Direction Vic sur Aisne pour un circuit plutôt roulant afin de rejoindre la région de Chauny.

http://www.openrunner.com/index.php?id=4639951

Le départ est un peu rapide, les toxines dans les mollets le font rapidement savoir. De plus le froid n’aide pas à l’échauffement correct des muscles, nous devons brider l’allure sur quelques kilomètres pour permettre à tout le monde de bien chauffer la mécanique.

Premier arrêt à Morsain, quelques-uns ont des petits soucis de prostate mais ça ne semble pas toucher seulement les plus anciens du groupe…

La remontée du ru de Vassens puis la montée vers la ferme de la Cense se fait à allure relativement modérée, tout au plus Éric qui prend quelques décamètres sur le groupe. Il semble en forme notre tout récent cinquantenaire .

A l’approche de Bourguignon sous Coucy, second arrêt bien involontaire celui-ci, il semble que le capitaine de route soit en ce Lundi de Pâques à côté de ses pompes. Demi-tour pour reprendre la bonne direction vers Manicamp. Dans la vallée de l’Ailette, petite route qui incite à appuyer sur les pédales, Christian et Éric mettent le bleu de chauffe mais Jean Marc a vite fait de mettre fin à leur run.

Le retour, par vent favorable cette fois ci, se fait par Champs et la ferme des Michettes. L’allure est la plus régulière possible, mais sur les pentes de l’ascension vers la ferme de Malhotel, des écarts se créent inexorablement. Le rassemblement des troupes se fait à l’approche de Montécouvé pour un retour à l’unisson sur le pont de Pasly.

Entretemps, Fernando croise notre chemin à proximité de Vauxrezis et reprend nos roues pour le final de notre sortie. Petit bilan traditionnel au pont : 83km pour de nouveau une belle moyenne, excepté le départ un peu rapide, la sortie fut de nouveau très agréable.  

   Jean Louis

 Haut de la page

Sortie du dimanche 5 avril 2015

Ca y est le passage à l’heure d’été est également d’actualité pour notre petit groupe Roue Libre, départ à 8h pour ce dimanche pascal. Il fait frais ce matin, températures proches de 0°c mais le soleil est là, ça va se réchauffer.

Jean Marc, Dany, Pierrot, Jacky, Jean Pierre, Patrick, Léo, Jean Michel et son fils, Fernando, Gilles, Yves et moi-même sommes donc présents au pont de Pasly ce matin. Près de nous, quelques cyclos du CCVSA, Gabriel Rizzo, Patrick Malefoy semblent attendre un départ du groupe Fossé mais celui-ci est parti un peu avant 8h.

Pour nous autres départ différé, Jacky a un petit souci et doit retourner chez lui, il semble qu’il a oublié ses bidons. Notre périple débute à son retour, direction le Nord est suivant le vent dominant pour un circuit de 90 km. Le groupe du pont prend nos roues, notre assemblée a fière allure.

Première difficulté du jour et forcément les niveaux sont différents entre les cyclos, quelques-uns veulent déjà en découdre alors que pour d’autres, on s’attache à rester calé dans les roues de ceux qui mènent le train. Gilles a des craintes sur la suite de notre sortie, le train est d’entrée rapide.

Malgré tout , la bonne humeur est de mise , malgré une belle frayeur entre Chavignon et Pargny Filain au moment où notre assemblée croise les cyclos d Athies sous Laon, sans trop comprendre pourquoi , un gars fait une embardée sur la gauche, finit sur le bas-côté et peine à maintenir son équilibre . Au moment de regagner la chaussée, le croisement avec une cyclote d Athies est plus que limite. Finalement, plus de peur que de mal, une histoire qui se termine par une grosse colère exprimée le plus poliment qu’il soit  par la cyclote en question…

Pâques, fête religieuse par excellence, c’est le moment de faire une prière devant la chapelle sainte Berthe, entre deux portions avec des pourcentages à deux chiffres. Jean Michel aura eu tout le temps de l’exécuter, victime de nouveau d’un saut de chaine durant l’ascension. Pour les autres, celle-ci  se fait chacun a sa main, forcément les gars du pont sont particulièrement à l’aise dans ce type d’exercice, Léo semble avoir de très bonnes jambes ce matin.

Jean Michel, son fils, Fernando, Jean Pierre et Jacky nous quittent à hauteur de Bourg et Comin, pour nous autres, direction Serval et le marais pour une nouvelle ascension sur laquelle Gilles, en manque de kilomètres et Pierrot, en délicatesse avec son dos, sont un peu à la peine. Le rassemblement se fait à l’approche de Blanzy les Fismes, c’est le moment choisi pour une pause technique.

Le retour par Mont notre Dame et Limé se fait par vent latéral, ça devient difficile pour nos deux amis. Jean Marc et Dany prennent la décision de brider l’allure du groupe, un autre cyclo et moi-même décrochons pour les ramener dans les roues. A la suite, Gilles prend la décision de rentrer par Braine, pour nous autres, direction Cerseuil, il  faut regrimper sur la route de la cote de La Folie. Mais les pourcentages sont plus élevés par ici et pour quelques cyclos, ils sont difficiles à avaler. Jean marc et Dany grimacent, Pierrot, au courage, finit l’ascension dans la douleur.

Redescente sur la parallèle, les prises de relais se mettent en place, l’allure monte d’un cran. Nous rejoignons ainsi Gilles qui se fait de nouveau décrocher à l’entrée de Missy. La solidarité s’organise autour de lui pour permettre son retour, Jean Marc, Dany et Pierrot restent ainsi avec lui pour un retour tranquille par la voie rapide.

Pour Léo, Patrick et moi-même, c’est une autre paire de manches, quelques cyclos ont des fourmis dans les jambes et les coups de bourre se succèdent. Je décroche peu avant la sucrerie et rentre également à mon train en compagnie de Patrick Malefoy et d’un autre cyclo. Devant, Patrick et Léo semblent être restés dans les roues des meilleurs jusqu’ à la fin, bravo à eux.

Apres avoir remercié nos compagnons de routes et suite au retour de Jean Marc, Dany et Pierrot, place au bilan : 90km et une moyenne plus qu’honorable, la sortie a été difficile mais belle, encore plus belle pour notre Président qui l’a conclue d’un tour de bosses : 104km au total.

Des grimaces, de la douleur, mais surtout du plaisir et de belles montées d’adrénaline : nous sommes passés par tous les états en cette sortie pascale.

Le circuit du jour : http://www.openrunner.com/index.php?id=4636977

Jean Louis

 Haut de la page

Sortie du dimanche 22 mars 2015

Le groupe est de nouveau conséquent en ce dimanche 22 mars, 15 cyclos ont répondu présent pour la traditionnelle sortie dominicale.
Les présents : Jean Marc, Dany, Christian, Éric, Gilles, Gérard, Pierrot, Jean Pierre, Patrick, Patrice, Ibrahim, Jean Paul, Jean Michel, Bernard Lag et moi-même . Jean Luc Laclasse se joint aussi à nous, Olivier préfère en découdre avec les costauds, les 100 km de la veille ne lui ont pas suffi.

Direction le nord est pour un circuit de 86km avec 3 difficultés au programme : Laffaux, Parfondru et Colligis. Avec de plus quelques coups de fesses, le chemin des dames est propice à ce genre de terrain. Ce matin, beaucoup de vent, même si la première partie de notre périple est plutôt roulante, il faut tout de même s employer. A l’approche de la N2, les relais se mettent en place, nous voilà parti pour une bonne partie de galère.
Un cyclo accroche nos roues (Bernard je crois) à la sortie de Chavignon. En fait sur plusieurs kilomètres, ce sont une multitude de petits groupes que nous rattrapons les uns après les autres, il nous semble reconnaitre les cyclos du pont de Pasly, l essorage a été précoce et violent. Dans notre assemblée, le vent fait doucement son œuvre, quelques cyclos tirent la corde raide, il faut lever le pied. Tout le monde s’accorde sur un rythme pour éviter de trop souffrir.

Pause technique à la sortie de Bruyeres et Montberault avant d’aborder la seconde difficulté du jour. Et même si le vent devient favorable à ce moment-là, la bosse de Parfondru fait grimacer quelques cyclos. Jean Michel, victime d’un saut de chaine, doit mettre pied à terre dans le dernier raidillon, un peu plus surprenant, Patrice n’est pas très bien non plus, rien d’alarmant toutefois, le rassemblement des troupes s’effectue en amont de Montchalons.
Descente via la vallée de la Bièvre sur Chamouille, un secteur qui ressemble aux montagnes russes, c’est plaisant surtout par vent de dos, Patrick, Christian et Francis sont au taquet.
La remontée sur le chemin des dames se fera par la routes des Paturelles, pas de gros pourcentages mais c’est long et les kilomètres commencent à peser dans les jambes. Chacun son train dans l’ascension et inexorablement les écarts se créent. Le rassemblement sur le chemin des dames prendra quelques minutes, ca permet de récupérer un tant soit peu.
Descente sur  Ostel, quelques cyclos lâchent les chevaux, Éric et Gilles, font partie d’eux, cependant la présence d’un chien errant dans l’artère principale du village empêchera l’envolée traditionnelle des compteurs dans ce secteur.

Retour par la vallée de l’Aisne, et c’est Jean Paul qui prend le commandement des opérations avec Ibrahim, qui retrouve un terrain à sa convenance. Le coup de fesses de Condé brise néanmoins l’unité du groupe, Ibrahim et Patrice restent auprès de Jean Pierre et Jean Michel qui souffre de crampes. Devant, Dany, Christian et Patrick sont à la fête. A l’approche du pont de Pasly, Patrick et Christian règlent le sprint final. Le reste du groupe arrive quelque peu éparpillé mais personne n’est resté seul à l’approche de l’arrivée, comme le souhaite constamment Jean Marc.

Sur place, nous retrouvons Fernando, qui a quant a lui, effectué une sortie solo de 72km, lui qui souhaitait nous rejoindre, n’a finalement pas réussi à retomber sur notre circuit.
Pour le groupe, une  belle sortie de 88 km pour 810 m de dénivelé, pour Jean Marc, Francis et moi-même, un tour de bosse portera notre total à 102 km, la première barrette de la saison pour notre Président.
Rendez-vous est dorénavant donné pour la randonnée Fossé la semaine prochaine : 45 km d’échauffement et trois tours de bosses .Ca y est la saison est lancée pour de bon.

     Jean Louis

 Haut de la page

Sortie du dimanche 15 mars 2015

Le printemps est la saison des extrêmes, la semaine dernière, franc soleil, ce matin le ciel est tout gris et de la pluie est annoncée vers 10h. Au départ, cependant le temps est sec, les cyclos de la Roue Libre sont nombreux pour une nouvelle sortie dominicale.

Les présents : Jean Marc, Francis, Christian, Dany, Francis, Philippe, Patrick, Jean Paul, Éric, Bernard Lag, Ibrahim, Jacky, Pierrot et moi-même. Léo (rassurant âpres sa chute de ces derniers jours), Jean Luc et Olivier se joignent aussi à nous. J’espère n’avoir oublié personne.

Ce matin au programme la forêt de Saint Gobain avec trois ascensions et quelques coups de fesses. Il va falloir notamment grimper Suzy (je vois les sourires sur les lèvres, bandes de coquins…).

La première partie de notre rando s’avère délicate, le vent est bien présent, les costauds sont aux avants postes pour assurer les relais, derrière la mise en route est difficile, Pierrot avec son VTT ne peut suivre le rythme et choisit finalement de rouler seul.

Arrivée sur Vauxaillon ou Cédric et Yohan accrochent les roues, deux unités de plus, 18 cyclos au total, le groupe a fière allure. Il est aux alentours de 10H et comme prévu, la pluie s’invite et ne nous lâchera plus de la matinée. Un crachin pas très agréable mais la bonne ambiance dans le groupe fait fi de la météo morose.

Il faut maintenant grimper Suzy, le revêtement est chaotique, des pourcentages autour de 8%, mais un cadre sympathique. Olivier accélère le rythme, personne ne cherche à lui accrocher les roues, il est trop fort…

Un arrêt technique s’impose à l’approche du village de Lasnicourt, devant l’église, le cadre est sympa mais pour les besoins bien naturels, c’est beaucoup moins pratique…

Retour par Mons, le vent est désormais favorable, Léo, Patrick et moi-même secouons un peu le groupe mais de toute évidence, ça ne veut pas suivre. A l’approche de Chavignon, Yohan et Cédric quittent le groupe et prennent la direction du chemin des Dames  Pour nous autres direction Vaudesson et les Vauxrains, allez je me fais plaisir à mon tour pour une petite montée sur la plaque. Derrière, chacun à son rythme, Éric pèche un peu dans les derniers hectomètres mais reste au plus près du groupe. Le regroupement se fait du fait assez vite.

Sur la parallèle, c’est la folie, quelques costauds font exploser le groupe, je pense à Dany, Léo, Christian et Patrick. Les compteurs s’envolent et l’allure ne baissera pas jusqu’ au pont rouge, descente sur Margival, l’allure se temporise de nouveau, tout le monde revient progressivement dans les roues après ce petit shoot à l’adrénaline.

Aux Clemencins, c’est l’emballage final, un petit groupe se détache de nouveau, composé de Christian, Léo, Patrick, Olivier et moi-même. Dernière ligne droite, Olivier, Léo et Patrick sont au coude à coude pour le sprint, derrière, Christian et moi-même, au bout du rouleau, n’avons pas eu d’autre choix que de les laisser partir. Le reste du groupe arrive peu de temps après, ravi de cette sortie humide mais agréable à souhait.

Pour les chiffres, 83 km, 760m de dénivelé, pas de crevaison malgré la pluie, Patrick je crois que tu as vaincu le signe indien !

Jean Louis

 Haut de la page

Sortie du dimanche 8 mars 2015

Un air de printemps, franc soleil sur Soissons, bon il gèle ça pique les doigts mais 17°C annoncés à midi, l’hiver nous aurait il fait ses adieux pour cette année ?

Il y a du monde au pont en cette matinée , 14 cyclos au départ pour une randonnée de guerriers dans les monts de l'Orxois : Jean Marc, Christian, Dany, Eric, Fernando, Ibrahim, Francis, Patrice, Philippe, Bernard Lag, Yves, Franck, Pierrot et moi-même. 84 km au programme, une succession de coups de fesses qui vont chatouiller les pattes arrière, voilà le programme en cette journée dominicale. Le compte à rebours pour la flèche de Wallonie est lancé.

Direction Courmelles à l’entrée duquel  Patrick accroche les roues de notre petite assemblée, 15 cyclos le groupe est complet.

Première difficulté du jour, la montée vers Charentigny, elle aura le mérite de réchauffer un peu les doigts de pieds, les températures négatives en ce début de sortie y sont pour quelque chose. Une ascension qui se fait groupée, tout au plus Éric qui prend un peu les devants pour chauffer la mécanique.

La sortie se poursuit dans la bonne humeur, descente sur Hartennes à l’issue  Franck nous quitte et montée vers Coutremain et le Plessier Huleu, une nouveauté pour beaucoup d’entre nous. Quelques-uns ont des doutes sur leur forme du jour, notamment  Dany et Fernando, qui ont encore des douleurs de la sortie musclée de vendredi.

A la sortie d Oulchy, la pause technique s’impose, avec le soleil, l’ambiance est devenue somme toute printanière. L’incident mécanique du jour est à mettre à l’actif d’Yves, crevaison dans le hameau du Wadon. Il est gentil notre doyen, il nous permet entre autres d’admirer le paysage et un troupeau de cerfs postés un peu plus loin (à moins que ce ne soit des lapins, selon Bernard…).

Le vallon du ru d’Allan est accueillant, sous ce soleil, les paysages rencontrés sont sympas mais l’enchainement des difficultés commencent à porter préjudice, Jean Marc est amené à calmer a quelques reprises les fougues de quelques cyclos dans ce faux plat descendant.

A l’approche de Troesnes, le vent est maintenant favorable, dans la montée vers Faverolles, chacun a son allure, Francis est au taquet, un sacré phénomène ! Derrière, Philippe et Yves pèchent un peu, malgré cela, ils ne finissent pas tes loin du groupe. A 76 ans, décidément notre doyen impose le respect.

Dernier coup de fesses, Longpont. Christian impose un rythme régulier mais quelques-uns décrochent de nouveau, les jambes deviennent lourdes, devant sous l’impulsion de Patrice et Patrick, un petit groupe se détache, pas pour longtemps le rassemblement se fait assez vite pour permettre à tout le monde de rentrer à bon port. Yves nous quitte à Chaudun, pour nous autres un dernier coup de pétard d’Ibrahim et Christian entrainera le run traditionnel a l’approche de Ploisy, histoire de s’amuser un peu.

Retour sur Soissons, les pattes arrière font mal mais tout le monde semble satisfait de sa sortie, malgré le dénivelé proposé.

Encore une randonnée bien agréable, durant laquelle notre petit groupe aura eu une pensée particulière à Léo qui a lourdement chuté en entrainement vendredi. Soignes toi bien et reviens nous vite en pleine forme.

           Jean Louis

 Haut de la page

 
Sortie du dimanche 1er mars 2014

Ca y est le printemps est à nos portes les amis pas forcément synonyme de grand ciel bleu et de température clémente. Mais ne faisons pas la fine bouche, ce matin il ne pleut pas, 9°C au thermomètre, la matinée s’annonce sympa.

Les rangs de la Roue Libre s’étoffent de nouveau, nous sommes 11 au départ du pont : Dany, Jean Marc, Patrick, Ibrahim, Fernando, Gérard, Pierrot, Jacky, Jean Michel, Bernard Lag et moi-même.

L’attraction du jour : Jacky et son nouveau vélo, fidèle à Cannondale, il a fière allure avec sa nouvelle monture.

Direction la vallée de l’Aisne et Ambleny pour un circuit de 80 KM pour rejoindre la Ferté Milon, le vent de sud-ouest est moins fort que prévu, tant mieux pour notre progression qui est plus que correcte durant cette première heure .

A l’approche du village de Soucy, Ibrahim et Fernando s’arrêtent pour enlever leur imperméable, il fait doux le moteur chauffe. L’ensemble du groupe poursuit à allure très modérée, malgré cela nos deux amis peinent à revenir dans les roues du groupe. Il faut dire que le vent à cet endroit est plutôt soutenu. Un arrêt total des troupes en haut de la bosse aurait été peut être plus judicieux...Bon tout rentre dans l’ordre assez vite et la bonne humeur reste de mise.

Sur la route de la Ferté Milon, Pierrot et Jean Michel prennent le commandement des opérations, allure un peu trop rapide pour Jean Marc qui, dans l’intérêt de tous préconise de lever quelque peu le pied. Arrivée dans la cité de Racine, tout à gauche pour regagner Troesnes et Nauroy sur Ourcq, le vent est désormais favorable. A l’approche du port aux Perches, une petite pause technique s’impose pour recharger les batteries.

La bosse de Nauroy est loin d’être insurmontable cependant les kilomètres commencent à peser dans les jambes. A la sortie du village, un troupeau de cerfs accompagne notre périple jusqu’ au village de Chouy, un spectacle que seule la nature est en mesure de nous proposer.

La dernière partie de notre sortie se fera sous le soleil mais avec un peu de vent entre la Falaise et Corcy, Ibrahim et moi-même prenons le commandement des opérations pour protéger au mieux le groupe. Entretemps, Christian, parti dans le sens inverse du circuit pour nous rejoindre, s’est aussi mis dans les roues.

  A Longpont, ça devient difficile pour Jean Marc, en manque criant de kilomètres notre Président. La solidarité s’organise autour de lui pour lui permettre de rentrer au mieux. Entretemps, Daniel lance un coup de pétard à proximité de Vauxcastille, suivi d’Ibrahim et de Patrick. Un groupe se détache dans la descente sur Ploisy pour un dernier run avant d’arriver sur Courmelles, de là, l’allure se calme pour permettre à tout le monde de rentrer à bon port.

Au terme de cette rando de 82km, les jambes sont douloureuses mais les sourires sur les visages laissent  penser que tout le monde a une nouvelle fois passé un super moment de vélo.

 
        Jean Louis 

 Haut de la page

 

Sortie du dimanche 15 février 2015

Mi-février, le thermomètre affiche 5°, la pluie est tombée cette nuit, nous allons donc rouler sur des routes glissantes.

Un petit rappel à la prudence s’impose, nous sommes 9 copains à prendre la route : Patrick, Pierrot, Yves, Jean-Louis, Christian ainsi que Patrice et Ibrahim qui reprennent le vélo après la période hivernale et moi-même.

L’itinéraire que nous a préparé Jean-Louis passe dans Crouy où nous prenons Gilles au passage.

Jean-Louis nous propose un circuit sur lequel, lors du retour sur CHASSEMY, on pouvait effectuer un retour direct par la vallée de l’Aisne et les autres, une boucle par ACY, ROZIERE, NOYAN.

Mais rien n’allait se dérouler ainsi, une première crevaison pour Yves qui nous demandait de ne pas l’attendre et faisait demi-tour, une seconde pour moi puis le tour de Patrick ce qui entrainait du retard.

Les temps forts de notre sortie, La montée au départ de CYS LA COMMUNE vers St MARD (la grande lessive) Patrice et Ibrahim qui excellent habituellement sur ce terrain, jouaient les lanternes rouges.

Très lâchement, nous en profitions, cela ne va pas durer !

Compte tenu du retard évoqué précédemment, nous modifions le parcours, néanmoins nous profitions du faux plat descendant entre CHASSEMY et CIRY SALSAGNE pour bousculer les compteurs.

Christian lançait le paquet, Ibrahim et moi-même parvenions à tenir sa roue.

Sur la dernière ligne droite CUFFIES /PASLY, une dernière petite dose d’adrénaline histoire de bien rigoler au final et nous quitter après 3 heures passées sur le vélo.

 Une belle reprise et à dimanche prochain

 Daniel

Bah alors ???  j'ai pas encore vu le compte rendu officiel ????
Bon mon petit complément au principal qui va arriver. 

Parti ce matin presqu'à l'heure, pour vous retrouver ... mais à Pommiers je constate que j'ai oublié le casque ??  demi-tour  ... le temps que j'arrive . Normal vous étiez partis ... J'en vois pas mal qui rigolent......  qui secouent la tête de gauche à droite ... mais là j'ai une bonne excuse.
Donc je prends le circuit . Selon des coureurs à pied croisés, vous êtes à 500 m mais je n'ai jamais réussi à vous rattraper. Tant pis je continue ... et qui je trouve à Cys la commune  ?? Yves  qui répare sa roue. Je l'aide à regonfler et nous repartons sur le circuit.

J'avais prévu de couper à Limé pour retrouver le circuit à Braine . Ce que nous faisons avec Yves . Nous pensions nous faire rejoindre à Chassemy ou Sermoise mais personne . Etiez vous devant ? ou avec vous raccourci ?  je penche pour la 2 éme hypothèse.  Arrivés à la route de Fère nous avons de nouveau raccourci pour revenir directement à Soissnosn et nous avons croisé Pierrot et Patrice au niveau de Presles .

 Bilan 74 km au compteur et une belle sortie

 A+ Jean Paul

 Haut de la page


Sortie du dimanche 8 février 2015

Compte rendu sortie 8 février 2015.

Ce matin, 9 cyclos se sont donnés rendez-vous au pont de Pasly pour la traditionnelle sortie dominicale : 3 Vététistes ( Jean Marc , Franck et Jean Paul ) et 6 routiers ( Francis , Dany , Christian , Pierrot , Patrick et moi-même ).

Je laisse soin à Jean Marc de vous raconter leur sortie VTT. Pour ma part, une sortie en direction du nord, le vent venant de là avec 4 bosses au menu : Chavigny, Vezaponin, Fresnes et Vauxaillon. Nous sommes au mois de février, il est temps de remettre un peu de dénivelé dans nos randonnées.

Destination Chavigny pour la première difficulté du jour, Christian a retrouvé ses jambes, la mésaventure de la semaine dernière n’est plus qu’un mauvais souvenir. Pierrot a un peu plus de mal à mettre le bleu de chauffe, le souffle court, notre ami est un peu à la peine. Sur le plateau, le vent est bien présent, les relais sont obligatoires pour ne pas trop souffrir.

La ballade est agréable, les routes sont connues mais empruntées dans un sens inhabituel, les paysages que nous voyons nous semblent totalement différents.

Deuxième bosse du jour et là c’est notre ami Dany qui est un peu en difficulté, les antibiotiques semblent rester dans les jambes. Tout le monde lève le pied pour permettre son retour puis les relais se mettent en place de nouveau pour faire face au vent. Pierrot va mieux, le moteur est chaud et il peut à son tour participer à  l’effort collectif. Le groupe entier uni dans l’effort, pour moi le meilleur moment de la matinée.

Le vent commence à devenir pénible, à l’approche de Barisis, la délivrance, protégée par la foret, notre progression va devenir beaucoup plus facile. Pause technique à la sortie du village, à la demande de Pierrot pour un besoin bien naturel. Notre périple se poursuit par la route du Mesnil puis remontée sur Fresnes par la D13, durant laquelle chacun montera à sa main, le rassemblement se fera dans la foret de Coucy.

A l’approche de Landricourt, je me mets aux avants postes pour un petit run bien sympathique. Le terrain et les conditions sont propices, vent favorable et léger faux plat descendant, encore un bon moment de vélo. Francis suggère à partir de là un retour plus tranquille pour permettre à tous le monde de rentrer à bon port . Il sera globalement entendu, la remontée sur le plateau par Vauxaillon se fait à un rythme de sénateur, tout au plus Patrick qui titille un peu le groupe à l’approche de la Neuville. Pour Dany, il est temps que la sortie se termine, le moteur est à sec.

La Roue Libre est également à la pointe des faits divers dans la région, sur la route entre Braye et Crouy, un accident de la circulation, une voiture sur le toit, mais fort heureusement il ne semble y avoir que des blessés légers.

Le retour sur le pont de Pasly se fait à allure modérée, Patrick et Christian avaient des fourmis dans les mollets pour un éventuel sprint mais cette fois ci le scenario a été différent.

Une belle sortie de  75km, pour une moyenne raisonnable de 25, au-delà des chiffres, il s’agit de l’état d’esprit qui a régné tout au long de ce périple que je voudrais mettre en avant pour conclure ce compte rendu : le groupe au service de l’effort collectif, c’est ceci qui, en dehors des paysages traversés, peut rendre une sortie vélo fort sympathique. 

       Jean Louis

 
 

Pour notre petit groupe de vététistes, c’est Franck qui prend le rôle de capitaine de route, il nous promet une parcours tranquille mais…

Première difficulté de la matinée, le Mont sans Pain, nous montons à notre rythme, les chemins sont tout à fait praticables. Quelques kilomètres sur le plateau, la météo est agréable, j’ai même un peu chaud.

Franck profite d’une belle flaque d’eau pour se rouler dedans, sa roue avant est partie, rien de grave si ce n’est la boue sur les vêtements.

Direction Pernant les petites bosses se succèdent, les chemins restent parfaitement praticables. Notre périple nous entrainera vers Saint Bandry puis Ambleny. C’est là que Franck nous quitte, il doit être à la maison avant 11h00.

Jean Paul prend maintenant la direction des opérations et nous arrivons à Ressons le Long. Les cinq – six bosses commencent à me faire mal, la fatigue, une petite maladresse et je dois mettre pied à terre, impossible de repartir, je monterai un partie à pieds.

Pour Jean Paul tout va bien, il me propose un détour mais j’en ai plein les pattes, nous décidons de rentrer par les chemins jusque Courtil et la route jusque Pasly.

Au pont de Pasly, j’ai 38 km au compteur, fatigué mais heureux. Il me faudra une ou deux balades de ce genre pour reprendre plaisir dans les descentes et retrouver toutes mes sensations, mais c’est quand même bien sympa de profiter de ces beaux chemins.

JMD

 Haut de la page

 

Sortie du dimanche 1er février 2015
Pas grand monde ce matin au rendez-vous dominical, les présents : Jean Louis et Christian en vélo de route et moi en VTT.D’autres s’étaient annoncés mais le froid a du les inciter à rester au lit.

Pour Jean Louis et Christian, direction Soissons pour rejoindre le groupe Fossé.

Pour moi sortie tranquille pour reprendre contact avec les chemins.
Je suis seul, je ne prends pas de risque, j’opte pour un parcours mi route mi chemin. Cap vers Courtil par le bord de l’Aine, les chemins sont praticables mais beaucoup d’eau. A Courtil, après une discussion bien sympa avec  un chasseur, je rejoins la route pour ne pas gêner la battue.

Nouveaux chemins vers Osly Courtil par le chemin de la source, Jean Paul a oublié de faire le ménage, beaucoup de boue dans la montée que je monte….   à pieds.

Route à nouveau jusque Juvigny pour emprunter l’ancienne voie ferrée vers Vauxrezis  puis Pommiers et enfin Pasly.

Une petite balade d’un peu plus de 25 km bien agréable au final.

JMD

 

 Sachant que j avais proposé le circuit, je me devais d être au pont a cette heure mais franchement je ne pensais voir personne. En fait,  il y avait Jean Marc avec son VTT et Christian. N’étant que tous les deux en vélo route, je proposais à Christian de partir avec le groupe Fossé dont le départ était donné a 9h . 
Sur place un seul routier, Jean Marc Lestarquit, c est donc à 3 que nous prenons la direction de Vic par un vent d’ouest assez fort. Christian nous quittera a Vic et nous poursuivrons en binôme notre route par Berneuil, Pierrefonds, Chelles, Mortefontaine, Coeuvres, Saint Pierre Aigle, Dommiers et Saconin. Soit 84 km à la maison (circuit + boucle en tout genre...) 
Une chute sans gravité à Berny Rivière et une crevaison sur Mercin pour ma part, histoire d égayer la sortie qui fut relativement agréable. Jean Marc m’a bien fait grimacer dans les bosses , mais ca fait partie du jeu.

     Bonne semaine à tous.
 
          Jean Louis

 Haut de la page


Sortie du dimanche 25 janvier 2015
4 guerriers en ce dimanche matin pour une sortie en VTT sur les chemins du coin : Bernard, Francis, Jean Paul, que nous avons rejoins sur le chemin de halage à proximité de Pommiers et moi même.

La température négative a rendu les chemins très praticables dans l'ensemble mais il faut reconnaître que Jean Paul et Francis n'ont pas leur pareil pour nous trouver de très beaux circuits.

Direction Mercin et Vaux et l'ancienne voie ferrée, montée vers le plateau par le bois des brulés. Je crève au pied de l'ascension, la réparation dure plusieurs minutes le temps de trouver l'aiguille récalcitrante qui depuis 3 jours crevait toutes mes chambres à air.... Quelques cyclos passent à notre proximité, nous saluent et une fois la crevaison réparée, font l'ascension avec nous. Nos chemins se séparent sur le plateau, pour nous plongée sur Pernant par un chemin bien sympathique sur lequel Francis laisse exprimer toutes ses qualités de descendeur. Entretemps, les quelques plaques de verglas que nous avons l'occasion de voir sur les bas cotés des quelques hectomètres de route empruntée nous confortent dans notre choix de monture.

Remontée sur la ferme de Saint Amand par le chemin du château, chacun monte à son rythme mais l'essentiel est d'arriver la haut. Puis redescente sur Ambleny par le chemin de la Barre et la sablière. D'Hygnières, nous remontons de nouveau sur les hauteurs par un chemin inconnu de nous quatre. Partir a la découverte, c'est aussi ça le VTT.

Courtancon puis Saint Bandry pour atteindre le pied de la difficile montée de la pierre Saint Martin durant laquelle Jean Paul me met au défi de ne pas poser pied a terre. Défi non tenu, chemin trop gras ou tout simplement que les rudes pourcentages ont eu raison de mes jambes et de mon équilibre, j y retournerai....  

Sur le plateau, plus de chemin, ce qui nous oblige à longer un champ sur plusieurs centaines de metres, heureusement les sols sont encore relativement gelés, ce qui nous permet de continuer notre périple sans encombre. Nous retrouvons finalement notre chemin, descente sur Ressons par la Chaussée Brunehaut, puis retour sur le pont de pasly par l ancienne vois férée.

Une tres belle sortie de 44 km pour nous quatre, avec un peu de boue, mais pas de trop, et deux capitaines de routes au top . Merci a vous deux.  

       Jean Louis

Ce matin, nous étions 6 au pont avec 3 vététistes, Jean-Louis, Francis et Bernard ainsi que 3 courageux cyclistes, Fernando, Jean-Luc de Saint-Pierre Aigle et moi-même. Je laisse Jean-Louis nous raconter sa balade en VTT, pour ce qui nous concerne, nous sommes partis direction Crouy, Bray sous Clamecy, Margival, Laffaux puis direction le chemin des Dames jusqu’à Bourg et Comin puis retour par Vailly.

Temps frais mais les routes étaient relativement sèches au regard de la météo, un petit peu sel par ci par là, certainement grâce au soleil du samedi après-midi. Donc un périple depuis la maison de 72 km à une moyenne de 26,3 km/h qui nous a permis de faire tourner les jambes. Un petit peu plus de km pour notre ami Jean-Luc qui est retourné sur Saint-Pierre Aigle avec je pense une bonne quarantaine de km supplémentaires par rapport à nous. 

Bon dimanche et à bientôt. 

Eric.

 Haut de la page



Sortie du dimanche 18 janvier 2015

Ce matin, quel vélo prendre !
La veille , une bonne gelée laissait penser à une sortie VTT , trois cylos se présentaient au rendez vous habituel avec leur tout terrain , Jean-Louis , Bernard et Jean-Paul. Gros avantage pour eux, était d’avoir comme guide, Jean-Paul qui a plus d’un circuit dans sa poche.

La température s’était radoucie, zéro degré affiché sur nos compteurs , la route était sèche.
Le deuxième groupe  « route » était composé de  Jean-Pierre, Patrick, Pierrot, Eric et moi-même, un accompagnant  prénommé également Patrick se joignait à nous.
Compte tenu de l’horaire d'hiver je proposais le circuit http://jm.debove.pagesperso-orange.fr/Cartes_Sud_est/carte02.html   73 km en faisant une boucle par VAILLY.
Comme il le fait régulièrement, Pierrot roulait avec son VTT, pneus crantés, on pensait qu’il n’irait pas jusqu’au bout , et une fois de plus ,impérial le Pierrot !
Notre sortie s’est effectuée sur une moyenne de 26 (Pierrot) avec des relais bien menés, une crevaison à signaler,celle de Jean-Pierre, à la sortie de Branges, juste au niveau du hangar en bas de la bosse.

Attention au verre brisé sur la chaussée ! 

Daniel

 

Sortie VTT

En plus des cyclos présents pour une sortie route, Bernard Lag, Jean Paul et moi-même avions opté pour le VTT : conditions au top avec le soleil présent dès le départ, ne manquait peut être qu’un coup de gel pour assécher un peu les chemins.
Jean Paul prend le commandement des opérations, direction l’oppidum et le hameau de Villé, les chemins en sous-bois sont propres, quelques chutes mais rien d’alarmant, notre petit trio se porte comme un charme.
 De Tancourt, remontée via l’ancienne voie ferrée sur Chavigny, un petit détour par le vallon du ru du même nom, puis remontée sur le village, histoire d’ajouter un peu de dénivelé.

Une descente un peu piégeuse sur Villers la fosse bien négociée et Jean Paul nous quitte, pris par des impératifs horaires. Bernard et moi-même décidons du fait de suivre le circuit de la rando du club de l’année dernière. Direction Laval, beaucoup de chasseurs sur les sentiers, à chacun ses loisirs dominicaux. La montée sur Cuisy fait grincer des dents mais en haut, la vue sur Soissons est une juste récompense. Descente sur Fontenoy puis direction Tartiers mais là le chemin est impraticable, retour sur nos pas pour finalement rentrer par les chemins des étangs.

De là, la progression est plus lente, les chemins sont détrempés, mon VTT ne résistera pas : dérailleur cassé. Bernard, par sa gentillesse habituelle, appelle à la rescousse sa femme pour mon rapatriement, et lui finira sa sortie par la route.
A Osly courtil, mon compteur affichait 37km, malgré cet incident, une grande satisfaction pour ma part, j’espère que ce fut aussi le cas pour Bernard et Jean Paul ainsi que pour nos amis routards.

        Jean Louis

 

 Haut de la page

Sortie du dimanche 11 janvier 2015

Au cours de cette semaine, la douceur a de nouveau retrouvé ses rangs après quelques jours de froid somme toute relatifs. Les chemins sont détrempés, le VTT ne sera pas à nouveau la monture choisie par la majorité des cyclos de la roue libre. Ce sont donc  14 routards (Jean Marc, Jean Michel, Dany, Pierrot, Christian, Fernando, Patrice , Patrick, Ibrahim, Gilles, Éric, Bernard Lag, Franck avec son VTT et moi-même) et un seul Vététiste(Jean Paul ) qui se présentent au pont en ce dimanche matin.

Le vent d’ouest est assez fort, direction Vic sur Aisne pour un aller-retour  Soissons – Compiègne. Pas de bosses, pour permettre à nos amis revenant de se remettre en selle et engranger des kilomètres sans trop souffrir.

Durant cette première partie de sortie, les relais sont obligatoires. Christian suggère un fonctionnement par binôme, loin d’être finalement respecté par l’ensemble de l’équipe. Il faudra réviser pour les prochaines leçons. Néanmoins, quelques âmes volontaires se mettent au diapason et aident à la bonne progression du groupe. Parmi  elles, Christian, Patrick, Dany et Éric. Gilles nous quitte à Attichy ainsi que Franck, un peu plus loin à Rethondes, Jean Michel fait à son tour demi-tour pour un retour à sa main.

A l’approche du Francport, pause technique vivement souhaitée par notre ami Pierrot, elle permet à tout le monde de souffler un peu. Jean Marc prend à son tour le commandement des opérations et instaure les consignes : pas de coup de bourre à la faveur du vent favorable pour éviter de désorganiser le groupe sur le retour.

 

                                 

La moyenne augmente nettement cependant (merci le vent dans le dos), mais le groupe reste uni et les kilomètres passent dans la bonne humeur, tout le monde semble se faire plaisir. Fernando, tout au plus, lance une petite accélération à l’entrée de Bitry, mais celle-ci restera sans suite. Un peu plus loin, une voiture sans permis, je ne parviendrai  pas à la rattraper mais je me serai fait tout de même  plaisir.

Les coups de fesses de Berny Rivière passent de travers pour notre ami Fernando qui lâche prise. Jean Marc et Dany reste à ses côtés et tous les trois  feront la jonction avec le reste du groupe à la sortie de Fontenoy. Le coup de fesses de Pommiers voit le groupe se disloquer quelque peu pour l’emballage final, mené tambour battant par Christian, Patrick et Éric. Patrice règlera le sprint comme à son habitude. Derrière, Dany rentre à petite allure, victime d’un incident mécanique, il a dû couper son effort à Pommiers.

Tout le monde est rentré à bon port au terme de cette sortie de 72km, qui se sera déroulée dans des conditions plus qu’agréables pour un mois de Janvier, et durant laquelle nos amis en manque de kilomètres auront fait plus que bonne figure.

    Jean Louis

 

 Haut de la page

Sortie du dimanche 4 janvier 2015

Bonsoir a tous

Apres les festivités de fin d’année, les cyclos de la roue libre reprennent leur activité favorite en ce 5 janvier. 12 cyclos ont répondu présent : Jean marc, Jean Pierre, Bernard Lag, Christian, Éric, Philippe, Patrick, Patrice, Fernando et moi-même pour la route, Franck, Jacky et Jean Paul pour le VTT. Bernard, qui avait fait le choix du VTT avant de se raviser ne se serait pas senti seul ce matin.

Départ en direction d Acy et Serches suivant le circuit proposé ce matin.

http://jm.debove.pagesperso-orange.fr/Cartes_Sud_est/carte01.html

Deux bosses au programme pour 60 km, un menu relativement copieux pour une reprise. Le ciel est légèrement brumeux mais ça devrait se dégager durant la matinée. La pluie et les températures basses de la nuit laissaient pourtant  présager le doute quant à l’état des routes.

Sous la houlette d’Éric, les premiers kilomètres se font à allure modérée, la ballade est agréable et la montée vers le mont de Soissons se fait quasi groupée ; sur le plateau, les routes sont relativement propres, ce qui permet de lever les derniers doutes quant à la possibilité de présence de verglas. Nous croisons bon nombre de cyclos, la reprise est généralisée autour de Soissons.

La pause technique se fait à l’approche de Jouaignes. Le groupe vit bien et la bonne humeur est de mise, le froid ne nous incite cependant pas à rester à l’arrêt trop longtemps.

La bosse de Vieil Arcy par le versant de la Cendrière est la deuxième difficulté du jour. Chacun monte à son rythme, néanmoins quelques écarts se créent. C’est le moment de taquiner un peu Patrice sur des terrains qui sont les nôtres. Derrière Jean Pierre, pour qui les bosses ne sont pas sa spécialité, effectue néanmoins une belle ascension. Bernard est quant a lui un peu plus à la peine.

Le retour par Presles et Boves donne l’occasion d’un petit run malencontreusement  interrompu par une crevaison de Patrick. Le temps de la réparation, le soleil pointe le bout de son nez et donne une nouvelle touche agréable à notre sortie. Les derniers kilomètres, il est temps de faire monter gentiment les compteurs, Patrice, Christian et moi-même prenons nos responsabilités, Bernard lâchera prise a l’entrée de Bucy mais ne finira pas seul, accompagné d’un cyclo du CC Belleu. Cependant pas de sprint à l’approche du pont, tout au plus un pétard mouillé lancé par Fernando, qui restera sans suite. Bernard arrive quelques minutes plus tard, la sortie a été difficile pour notre ami mais il a été courageux, il reviendra vite en forme, sans aucun doute.

Au final, une sortie de 70km (pour 60 annoncés bizarre…) qui aura convenu à tout le monde, avec le soleil en prime et dans un très bon état d’esprit. La saison 2015 est lancée, il faudra quelques sorties pour que toute l’équipe retrouve la forme et les jambes en vue des randonnées du printemps.

           Jean Louis

 

 Haut de la page