Santé
Roue Libre



Accueil

Les Cyclos

Pasly

Les Activités
Les Photos

Les Infos

                





 

 

Page infos santé

Les Noix

                                              Sources : l'alimentation                       http://www.medisite.fr/medisite/Noix-Noisette-et-Amande-fraiches.html

Noix - Noisette et Amande fraîches
 

noixnoisetteamande

Caractéristiques

Noix, noisettes et amandes fraîches ont une composition bien particulière. Il s'agit en effet soit de fruits récoltés un peu avant leur complète maturité (pour les noisettes et amandes), soit de fruits consommés immédiatement après la récolte (pour les noix).

Elles se différencient nettement des autres fruits frais par  :

-  Une exceptionnelle richesse en lipides (ou substances grasses). Ceux-ci, présents seulement à l'état de traces dans les fruits frais, représentent l'essentiel des constituants : plus du tiers pour la noisette fraîche, plus de la moitié pour la noix fraîche (les données analytiques quantitatives concernant l'amande fraîche sont trop fragmentaires pour pouvoir être prises en compte). Ces lipides présentent l'originalité d'être constitués en majorité d'acides gras insaturés (les acides gras saturés ne dépassent pas 8 à 10 %). La noix est particulièrement riche en acides gras polyinsaturés (72 % du total des acides gras), la noisette et l'amande renferment en majorité des acides gras monoinsaturés (respectivement 76 % et 68 % des acides gras totaux).

-  Une teneur en eau très modérée (de l'ordre de 20 % à 40 %, au lieu de 85 % et plus dans les fruits frais), et des taux de glucides modestes (5 à 7 %, alors qu'ils sont aux alentours de 10 % dans les fruits frais).

-  Des apports en protéines très supérieurs à ceux des autres fruits  : ils varient de 8 % à 11 %, contre 0,5 % à 1 % en moyenne dans les fruits frais. Ces protéines renferment tous les acides aminés essentiels. Mais comme la plupart des protéines végétales, elles sont cependant déficitaires en certains de ces acides aminés : méthionine et cystine (même type de déficit que dans les protéines des légumes secs), et lysine (même déficit que dans les céréales).

-  Des apports énergétiques particulièrement

élevés (dont plus de 80 % fournis par les lipides) : aux 100 g net, ils s'établissent à 525 kcalories - 2195 kJoules - pour la noix fraîche et 385 kcalories - 1605 kJoules - pour la noisette fraîche (à comparer avec les apports moyens des fruits frais, qui dépassent rarement 60 kcalories - 250 kJoules - aux 100 g).

On peut remarquer également :

-  une concentration remarquable en minéraux et oligo-éléments (2 à 2,6 g aux 100 g). On note pour les minéraux des taux particulièrement

élevés en potassium (690 mg dans la noix), en phosphore (510 mg dans la noix, 230 mg dans la noisette), en magnésium (130 mg dans la noix, 56 mg dans la noisette), et même en calcium (44 à 61 mg). Les oligo-éléments sont également abondants, en particulier le fer (2,4 mg dans la noix, 1,1 mg dans la noisette), le zinc (entre 2,4 et 3,0 mg aux 100 g) et le cuivre (de 0,21 mg à 0,31 mg).

-  un profil vitaminique original, dominé par la vitamine E , extrêmement abondante dans ces fruits oléagineux (elle accompagne les acides gras insaturés) : on en relève 21 mg dans la noisette et 7 mg dans la noix fraîche. Les vitamines du groupe B sont aussi très bien représentées (leurs taux sont 2 à 10 fois plus élevés que dans les fruits frais). A l'inverse, la provitamine A - carotène - n'est présente qu'en faibles quantités, et la vitamine C (caractéristique des fruits frais) n'apparaît qu'à l'état de traces.

-  la présence de fibres abondantes (6,5 g et 5,5 g dans la noisette et la noix fraîches), constituées en majorité par des fibres solubles (appartenant notamment à la famille des pectines).

A noter : il existe aussi des différences de composition assez notables entre noix, noisettes et amandes fraîches , et ces mêmes fruits à l'état sec (c'est à dire tels qu'on les trouve le plus souvent sur le marché) :

- leur teneur en eau est plus élevée (supérieure à 20 % pour les noix fraîches et les noisettes fraîches, par exemple, au lieu de 3 à 5 % dans ces fruits secs).

- leur taux de lipides est 15 à 40 % moins élevé (il est d'environ 60 g aux 100 g dans les noix et noisettes sèches)

- leur apport énergétique est moindre, en raison de la concentration moins forte des constituants énergétiques (noix et noisettes « sèches » fournissent 660 kcalories -2760 kJoules- aux 100 g).

Mais même à l'état « frais », noix, noisettes et amandes restent toujours des fruits oléagineux , ayant pour caractéristique essentielle une teneur élevée en lipides.

Histoire

On pense que l'amande (Prunus amygdalus) comme la noisette (Corylus avellana) sont originaires d'Asie Mineure, d'où elles se sont répandues dans tout le bassin méditerranéen. En Egypte, l'amande figure parmi les présents remis au Pharaon, elle était aussi très appréciée dans l'ancienne Grèce et la Rome antique. Dès le Moyen Age, il existait dans toute l'Europe un important commerce de ce fruit, et c'est au XVIème siècle que les premières plantations se développèrent dans le sud de la France. La noisette appartient au paysage typique des campagnes françaises, et les vergers de culture intensive se concentrent dans tout le Sud-Ouest.

Selon certains botanistes, la noix (Juglans regia) proviendrait de nos contrées : elle pourrait être un reliquat des productions végétales de l'époque tertiaire. Mais le noyer, après avoir disparu de nos régions, aurait pu également y être réintroduit à partir des Balkans ou des zones himalayennes... Quoi qu'il en soit, la noix française est aujourd'hui surtout cultivée dans deux régions : le Dauphiné et le Périgord.

Production

Noix fraîche (ou « écalée ») :

Commercialisée de la mi-septembre à début novembre. A l'achat, vérifier qu'elle est assez lourde, avec les deux valves de la coque bien soudées, et sans traces de moisissures. Ne se garde que quelques jours, au sec. Pour mieux apprécier sa saveur fine, il est préférable de retirer la fine pellicule extérieure avant de la consommer.

Noisette fraîche  :

Selon la précocité de la récolte, est commercialisée entre juillet et septembre, durant quelques semaines seulement. Se choisit avec de petites feuilles vertes bien fraîches, et ne faisant pas de bruit lorsqu'on la secoue et surtout sans petit trou dans la coque !

Amande fraîche  :

Sur le marché de juin à début août. Se choisit bien formée, avec une coque déjà dure. Peut se garder quelques jours à température ambiante. Avant de la consommer, détacher avec les doigts l'enveloppe externe qui possède une saveur astringente peu plaisante.

Interêt

Un complément nutritif de qualité ...

Même consommées en petite quantité, comme il est habituel (la portion dépasse rarement 25 à 50 g), les noix, les noisettes et les amandes fraîches représentent un complément alimentaire d'excellente qualité. Et cela, sans dépasser 95 à 130 kcalories par portion (beaucoup moins qu'une barre chocolatée ou qu'une viennoiserie  !). Ainsi, avec seulement 25 g de noisettes fraîches, on couvre plus de 40 % du besoin quotidien en vitamine E , et avec 25 g de noix fraîches, près de 15 %. L'apport en vitamines du groupe B n'est pas négligeable (en particulier en vitamine B1, B6 et B9), de même qu'en magnésium (particulièrement bien assimilé), en potassium, en phosphore, en fer, en zinc et en cuivre. Et les protéines fournies (2 à 3 g par portion) contribuent également à équilibrer l'apport quotidien (dans lequel il semble judicieux aujourd'hui d'accentuer la part des protéines végétales).

... bénéfiques pour la santé cardio-vasculaire

Différentes études - Fraser 1992 ; Spiller 1992 ; Durlach 1993 - montrent que les noix, les noisettes et les amandes (des fruits oléagineux regroupés, dans le monde anglo-saxon, sous l'appellation générique de « nuts ») constituent un des facteurs protecteurs cardio-vasculaires.

On considère que cela est dû en premier lieu à leur profil lipidique  : un rapport élevé entre acides gras polyinsaturés et saturés (7,4 pour les noix, 2,7 pour les amandes, 2,2 pour les noisettes) ; un pourcentage important d'acides gras monoinsaturés (en particulier dans les noisettes - 76 % - et dans les amandes - 68 % - ) ; un pourcentage très bas d'acides gras saturés (8 à 10 %) par rapport au contenu lipidique total, lui-même élevé.

Autre mécanisme possible des effets bénéfiques de ces fruits oléagineux : l'action du magnésium . On sait qu'une déficience en magnésium constitue un facteur de risque cardio-vasculaire (du fait notamment d'une susceptibilité accrue des cellules aux peroxydations). Or, noix, noisettes et amandes ont un contenu élevé en magnésium (leur densité magnésienne est forte : 15 à 22 mg aux 100 kcalories), et ce magnésium a une excellente bio-disponibilité.

Enfin, le contenu de ces fruits oléagineux en fibres (et notamment en fibres solubles) participe aussi à l'effet favorable des noix, noisettes et amandes pour la santé cardio-vasculaire.

Résumé

Les noix, noisettes et amandes fraîches, fruits oléagineux consommés juste après leur récolte, ont une saison très courte dont il faut savoir profiter. Ces fruits possèdent en effet une composition originale et particulièrement intéressante. Ils sont riches en lipides (36 à 51 %), notamment en acides gras insaturés (qui représentent les neuf-dixièmes du total des acides gras). Leur teneur en protéines (8 à 11 %) dépasse largement celle des autres fruits frais. Ils sont aussi beaucoup plus énergétiques (385 à 525 kcalories - 1605 à 2195 kJoules -

aux 100 g). Leur densité minérale (en particulier en magnésium) et vitaminique (surtout en vitamine E et en vitamines du groupe B) est élevée. Noix, noisettes et amandes fraîches représentent donc un complément nutritionnel de premier choix. Selon des études récentes, ces fruits oléagineux se montrent également bénéfiques pour la santé cardio-vasculaire, en raison de leur profil lipidique, de leur richesse en magnésium et de leur teneur appréciable (5 à 6 %) en fibres.

A savoir

Fruits oléagineux et régimes :

Dans le régime hypocalorique strict (amaigrissant), on doit sélectionner strictement les aliments autorisés, et les fruits oléagineux (très énergétiques) ne sont pas prévus. Mais ils peuvent être consommés en petite quantité - et à titre de complément nutritionnel - dès que le régime commence à être moins sévère.

Dans le régime d'épargne digestive , on

écarte systématiquement les fruits secs - y compris noix, noisettes et amandes fraîches - en raison de leur texture et de leur richesse en fibres.

Dans le régime hypocholestérolémiant , noix, noisettes et amandes fraîches ont toute leur place, puisqu'il s'agit de fruits riches en acides gras insaturés, et totalement dépourvus de cholestérol. Il suffit simplement de tenir compte de leur apport global en lipides et en calories afin de respecter l'équilibre du régime.

Le site Medisiste.fr vous offre quantité d'informations sur l'alimentation, n'hésitez pas à le consulter                                            http://www.medisite.fr/



                                                                                                                      Haut de la page