Technique
Roue Libre

Accueil

Les Cyclos

Pasly

Les Activités
Les Photos

Les Infos

                





 

 

Page infos techniques


Pression de gonflage du pneu
Pression de gonflage

Bar

PSI

2 bars

29 PSI

2,5 bars

36 PSI

3 bars

43 PSI

3,5 bars

50 PSI

4

57 PSI

4, bars

64 PSI

5

71 PSI

La juste pression

La juste pression est un facteur de sécurité, de confort, de rendement, de longévité mais aussi et surtout de plaisir. Le contrôle des pressions des pneumatiques doit être effectué avant chaque sortie. Une baisse de pression s’explique par :

  • la diffusion naturelle de l’air de gonflage à travers les composants du pneumatique,
  • les chutes de température ambiante,
  • les petites perforations qui, en tubeless, n’entraînent pas une mise à plat immédiate mais peuvent, à terme, provoquer des dommages irréversibles au pneumatique.
Pression de gonflage

La pression à adopter dépend de plusieurs critères : la section du pneu, les spécifications du constructeur, le poids du vététiste, le terrain et l'utilisation.

La pression s'exprime en bar ou en PSI. Le tableau ci-dessus donne les équivalences standards.
1 PSI = 0,07 bar. La pression recommandée par le constructeur est généralement indiquée en PSI.

V.T.T.

La pression standard est 3 bars. On module cette pression en fonction des facteurs suivants :

de 2 à 2,5 bars pour les cas suivants

  • vététiste "léger" (<70kg)
  • adhérence recherchée (sols humides)
  • motricité recherchée (boue, terrain gras)
  • confort recherché (randonnée)
  • pneus à large section (>2,00)

de 3,5 à 4 bars pour les cas suivants

  • vététiste "lourd" (>70kg)
  • sur sols roulants et sec
  • rendement recherché
  • pneus étroits (<2,00)

A vous de trouver l'équation magique ! Le tableau ci-dessous permet d'évaluer la pression du pneu en fonction de son poids et de la section du pneu. Il faudra moduler ces valeurs en fonction du terrain.

Route

Un vélo de ville tourne entre 5 et 6.5 bars; les plus rapides des dévoreurs de bitume ( compétition et cyclosport ) exigent, eux, entre 6 et 8 bars. Mais tout dépend aussi de la section, et du poids du cycliste.

Pour entretenir l’oxygénation de vos pneus, choisissez une bonne pompe; il en existe de très sophistiquées qui font le travail toutes seules. Les mini pompes à tête flexible avec poignée basculante verrouillable et bague d’étanchéité sont aussi très efficaces.




                                    
                                                                          Début de page